En ce moment
 
 

Agressions sur le campus de Namur: la police arrête 21 jeunes avant de les relâcher

 
 

La police de Namur n'a pas fait dans la dentelle ce mercredi et a mené une intervention massive en plein centre ville, rapportent nos confrères des journaux Sud Presse, dans le cadre des agressions commises sur des étudiants au cours des derniers mois.

Vingt mineurs d'âge et un majeur, dont seize personnes connues des services de police et/ou des autorités judiciaires, ont été interpellés ce mercredi entre 12h30 et 17h30 dans l'ensemble du centre-ville de Namur dans le cadre des différents devoirs d'enquête liés aux agressions commises à proximité du quartier universitaire à Namur, ont indiqué en soirée le procureur du Roi de Namur Vincent Macq et le chef de corps de la zone de police locale, le commissaire Pascal Ligot, dans un communiqué commun.

Ces jeunes ont été remis immédiatement en liberté après avoir été transférés à l'hôtel de police de la place du Théâtre où les devoirs judiciaires requis ont été effectués. "Les objectifs de cette opération organisée et planifiée consistaient à procéder à l'identification formelle de plusieurs personnes suspectées d'avoir participé, à des degrés divers, à l'un ou l'autre méfait et à rassembler des informations permettant d'établir l'implication de certaines de ces personnes dans les dossiers judiciaires en cours. Les enquêtes se poursuivent à présent grâce aux nouveaux éléments récoltés ce mercredi", précisent les autorités judiciaires et policières, précisant que leurs "actions dans la lutte contre ce type de criminalité urbaine se poursuivront".

Moins de dix méfaits commis en bande dans le centre-ville de Namur, soit de la violence verbale, physique ou combinée à un vol, ont fait l'objet d'une plainte auprès de la zone de police de Namur depuis la rentrée académique, avaient annoncé mardi Vincent Macq et Pascal Ligot. Durant le mois de décembre, quatre mineurs avaient déjà fait l'objet de mesures judiciaires. 

Toute personne victime ou témoin d'une agression ou d'un agissement suspect doit appeler le 101 ou la ligne directe de la police de Namur (081/246.611) "le plus rapidement possible" et ne peut diffuser d'éléments pertinents "par d'autres vecteurs tels que les réseaux sociaux...", insistent parquet et police.




 

Vos commentaires