En ce moment
 

Dans les coulisses du domaine de Chevetogne: "Il ne faut pas hésiter à aller vers les visiteurs"

Les coulisses des vacances, c'est tout l'été sur Bel RTL. Cette semaine, on vous emmène au domaine de Chevetogne en province de Namur. Des centaines d'hectares de parcs, de forêts, de plans d'eau et de plaines de jeux à disposition des visiteurs. Une des facettes du domaine, c'est l'accueil. Angéline Sedran en a la charge.

Angéline Sedran travaille au domaine de Chevetogne dans la province de Namur. Rencontre avec cette employée chargée de l'accueil sur un lieu de travail assez extraordinaire.

L'une des tâches d'Angeline, c'est d'encadrer le personnel: "Ici, on est en haute saison. Ce qui doit se faire quotidiennement, c'est le tour des étudiants qui sont aux postes d'activités récréatives comme les barques, les canoës et le mini-golf." Cette après-midi-là, sa tournée commence par le pavillon de l'information où une étudiante est en poste depuis le 1er juillet. Angéline la salue: "Bonjour. On s'est vus à la réunion étudiants. Vous travaillez encore en binôme aujourd'hui?", s'enquiert la jeune femme, qui rappelle par la même occasion quelques consignes quand on est en charge de l'accueil: "Ne pas hésitez à sortir du pavillon et de se diriger vers les visiteurs. Parce qu'effectivement, des journées comme celle d'aujourd'hui, où il y a beaucoup de monde, c'est important d'être proactif et donc, si tu vois qu'il y a des gens sur l'Esplanade qui sont en train de regarder leur plan, il faut les aider."

Parmi ceux-ci se trouve Corentin, saisonnier depuis quelques années au domaine. Sa fonction, c'est le contact avec le public:"Le gros du boulot, c'est accueillir les gens surtout quand on est aux entrées. C'est le tout premier contact avec les gens qui rentrent dans le domaine et c'est important."

Dans un domaine qui compte plus de 550 hectares, tout connaître n'est pas toujours évident. "Je conseille toujours aux jobistes arrivant de se promener dans le parc afin de faire des repérages par rapport aux plans qu'on distribue. C'est vraiment très grand et tout connaître n'est pas évident."

 

Travailler avec le sourire

La règle d'or, c'est le sourire et la bonne humeur, et ce n'est pas une contrainte pour Corentin: "Quand on travaille dans un domaine qui, il faut quand même le dire, est magnifique, franchement on vient toujours travailler avec le sourire. En plus, ces derniers jours, il fait bon, je ne vois pas ce qui pourrait mal aller", témoigne le jeune homme.

Chevetogne compte 13 plaines de jeux. Là aussi, il faut faire son inspection. Comme à la piscine, avec toujours cette même priorité: la sécurité des visiteurs.

"On vérifie d'abord que tout le monde est bien à son poste. On vérifie le nombre de personnes qui sont à l'eau. On vérifie s'il y a toujours bien des bonnets et des maillots qui sont mis à la vente, parce que les gens n'arrivent pas toujours avec l'équipement adéquat et on vérifie que les consignes de sécurité et la discipline sont toujours bien respectées", commente Angéline.

Pour un bassin qui peut accueillir jusqu'à 1000 personnes, le dispositif est important.

"Il faut un dispositif, une rotation permanente des 7 maîtres nageurs. C'est 30 minutes par poste. Un horaire est établi. Et dès qu'on sait qu'il faut quitter son poste, il faut que son remplaçant soit en poste. On ne laisse jamais un poste vacant. Il faut que la sécurité soit maximale à tout moment de 10 heures à 20 heures", décrit Angéline qui veille au grain. 

Vos commentaires