En ce moment
 

Ski: intouchable à Garmisch, Vonn part aux JO en grande favorite

Ski: intouchable à Garmisch, Vonn part aux JO en grande favorite
L'Américaine Lindsey Vonn sur la 1re marche du podium de la descente de Garmisch-Partenkirchen en Allemagne, le 4 février 2018Stephan Jansen

A 33 ans, Lindsey est actuellement intouchable en descente, avec encore deux victoires samedi et dimanche à Garmisch-Partenkirchen, qui font d'elle la grandissime favorite des JO de Pyeongchang (9-25 février).

"Ca ne pourrait pas aller mieux. Deux victoires ici, c'est vraiment génial. Ca a été un week-end parfait", a déclaré Vonn, qui partira aux Jeux sur une impressionnante série de succès.

A Garmisch, elle a remporté la 81e victoire de sa carrière en Coupe du monde, ce qui la rapproche encore un peu du record absolu du légendaire Suédois Ingemar Stenmark, 86 fois vainqueur dans les années 70 et 80.

Elle a également signé sa troisième victoire consécutive en descente en coupe du monde, après son sacre à Cortina d'Empezzo en janvier. Et elle a aussi réussi un quadruplé consécutif sur la redoutable "Kandahar" de la station allemande, après ses triomphes de 2016 et 2017! (Elle l'avait également emporté en 2012).

Elle occupe désormais la deuxième place provisoire de la coupe du monde de descente, derrière l'Italienne Sofia Goggia, deuxième samedi et dimanche.

"C'est exactement la préparation que j'espérais pour aller en Corée du Sud", a dit l'Américaine: "Garmisch est l'une des pistes les plus dures du circuit pour moi. La piste ne convient pas à ma technique, mais malgré cela, je sais où je peux prendre de la vitesse et j'essaie toujours de trouver la bonne trajectoire".

Dimanche, elle a dévalé la montagne en 1 min 37 sec et 92/100, pour finir devant Goggia (à 11/100) et la skieuse du Liechtenstein Tina Weirather (à 12/100).

Jamais, sans doute, Vonn n'a été plus près de réaliser son rêve d'un nouveau sacre olympique. En 2010 à Vancouver, elle avait remporté l'or en descente et le bronze en Super G. Mais elle avait été privée des jeux de Sotchi 2014 par une blessure aux ligaments croisés.

- 'J'ai eu un peu peur' -

En Corée, elle devrait entrer en lice le 17 février avec le Géant, avant de disputer la descente le 21 et le combiné le 23.

Samedi, après sa première victoire, elle n'avait pas hésité à mettre un peu de pression sur ses adversaires: "J'aurais pu faire un peu mieux, avait-elle dit. J'ai skié agressivement, ne vous y trompez pas, mais je n'ai pas posé toutes mes cartes sur la table. Je garde quelques atouts pour les jeux Olympiques, ils sont encore cachés dans ma manche."

Insatiable, la native du Minnesota n'envisage pas de mettre un terme à sa carrière, quel que soit le résultat des Jeux.

"Vous devenez un peu vorace quand vous gagnez tout le temps, vous voulez gagner encore plus", a-t-elle plaisanté, "je suis sûre de continuer encore une saison, et ensuite je verrai à quel niveau je suis. Je sais que je peux encore continuer à gagner, mais je ne sais pas pendant combien de temps".

Pas épargnée par les blessures graves tout au long de sa carrière, Vonn a reconnu avoir été impressionnée ce week-end par les chutes impressionnantes de ses coéquipières Jacqueline Wiles samedi et Stacey Cook dimanche. Wiles, une jeune skieuse de 25 ans très proche de Vonn, souffre d'une fracture tibia-péroné et d'une rupture des ligaments croisés. Cook s'est relevée dimanche mais semblait commotionnée après avoir rebondi à plus de 100 km/h contre les filets de protection.

"J'ai eu un peu peur, a reconnu Vonn, je me suis dit: appuie sur l'accélérateur et skie solidement, mais ne prend pas de risques. Le plus important ce sont les Jeux".

Chez les Françaises, la mieux placée est Stéphanie Gauthier, 30e à 2 sec 35/100. Laura Gauche est 33e.

Vos commentaires