En ce moment
 
 

Un vélo équipé d'un écran pour visiter le monde: un concept innovant pour rendre la chimiothérapie moins pénible

Le service d’oncologie de la clinique de Libramont vient de lancer le programme "Hope" (Health Oncology Program Exercice). C'est une première en Belgique. Pour rendre la chimiothérapie moins pénible, le patient est installé sur un vélo équipé d'un grand écran. Il peut ainsi visiter, de manière virtuelle, une ville ou une autre région d'Europe.

Lorsqu'il pédale, le patient avance dans un paysage de manière totalement interactive. Le fait de faire de l'exercice durant la chimiothérapie lui permet ainsi, sous la surveillance d'un kinésithérapeute, de lui rendre confiance et de lui prouver qu'il est bien capable de faire de l'activité physique. Ce dernier facteur est très important pour la guérison. Le temps passé à l'hôpital passe ainsi plus vite pour le patient qui est accompagné par un kiné pour fixer des objectifs. "Je visite la ville de Bordeaux pour faire une activité physique. Ça permet de faire passer le traitement d'une manière plus ludique. Le temps passe plus vite et on découvre des villes que l'on ne connaît pas", témoigne Delphine.

Cet exercice physique permet également de diminuer le risque de récidive et d'améliorer la résistance et le moral, comme l'explique Frédéric Forget, oncologue au centre hospitalier de l’Ardenne. "L'activité physique est très importante pour les personnes qui ont un cancer", insiste le professionnel. Avant d'ajouter: "On améliore ainsi sa condition physique et on lutte donc mieux contre la fatigue". Le projet libramontois vient d’être primé par la fondation belge contre le cancer avec une aide de 60 000 euros. 

Vos commentaires