En ce moment
Facebook
Twitter
Google+
Email

La Première ministre Sophie Wilmès tenait à un service de garderie dans les écoles : “les grands-parents sont le groupe à risque”

Vidéo publiée le 13/3|473 vues

La Première ministre Sophie Wilmès tenait à ce que les écoles restent ouvertes dans les jours qui viennent malgré la suspension des cours car “les enfants sont particulièrement contagieux même si l’on sait qu’ils ne souffrent pas de manière excessive de la maladie”. Cela permet notamment aux travailleurs du secteur de la Santé de se libérer. Il fallait aussi assurer un système de garderie qui éloignent les enfants des grands-parents, bien plus fragiles. Il ne fallait pas “que les grands-parents soient appelés à s’en occuper alors que c’est justement le groupe à risque, explique Sophie Wilmès. C’est pour ça que nous avons proposé la solution de suspendre les leçons de manière à ce que ceux qui peuvent rester à la maison le fassent, mais en organisant quand même un service de garderie pour celles et ceux qui en ont besoin”.