En ce moment
Facebook
Twitter
Google+
Email

Marquinhos ouvre le score pour le Paris Saint-Germain ! (0-1)

Vidéo publiée le 18/8|2 763 vues

Le défenseur brésilien frappe le ballon d'une tête rageuse, sur un coup franc parfaitement botté par Neymar. PSG-Leipzig, une affiche inédite aux faux airs de "nouveau monde" et de vraie passation de pouvoir symbolique. Pour la première fois depuis 2005, ni Lionel Messi ni Cristiano Ronaldo, vainqueurs de neuf des quinze dernières éditions avec leurs clubs respectifs, ne sont présents dans le dernier carré de la C1. Et en l'absence du Real Madrid, de l'AC Milan, de Liverpool ou de Barcelone, seul le Bayern Munich, qui jouera mercredi contre Lyon, fait figure de résistant de "l'ancien monde" face à l'émergence de nouvelles puissances incarnées par le PSG de Neymar et Leipzig version Red Bull. Si le club parisien vient de fêter son cinquantenaire, et a déjà atteint ce stade de la compétition en 1995, c'est depuis l'arrivée des propriétaires qataris en 2011 qu'il est redevenu un prétendant régulier au sacre européen. Une période qui correspond à la fondation de Leipzig... en 2009. En l'espace d'une décennie