En ce moment
 
 

Voter est devenu une activité professionnelle, un job à plein temps!

Voter est devenu une activité professionnelle, un job à plein temps!

Retrouvez chaque jour une analyse, un décryptage de notre journaliste politique Antonio Solimando dans son carnet de campagne. Les tracts de campagne commencent à inonder votre boîte aux lettres, et vous vous demandez toujours pour qui vous allez voter, pour quel parti? Ce n’est pas simple de s’y retrouver dans les programmes, et de comprendre qui propose quoi. Il est de plus en plus difficile de faire un choix.

Voter, choisir est devenu une activité professionnelle, un job à plein temps ! Regardez donc la taille des programmes des plus grands partis! On parle en général de plusieurs centaines de pages! A choisir entre les nuances de rouge, de bleu, d’orange et de vert, beaucoup d’entre vous optent pour les 50 nuances de gris, sur la table de chevet. C’est nettement plus divertissant, après une journée de boulot. On ne va évidemment pas reprocher aux formations politiques de faire des propositions détaillées et argumentées. Mais c’est assez symptomatique, dans cette campagne. Avant, on râlait de recevoir plusieurs kilos de pub électorale, dans sa boîte à lettre. On râle d’autant plus sur les politiciens, quand les tracts en questions, sont glissés entre deux factures à payer! Aujourd’hui, j’entends partout: "Mais heureusement, qu’il y a ces tracts!". Ils permettent de résumer les priorités des partis. Même si, ne soyons pas dupes, c’est avant tout un exercice de communication.

La taille des programmes est un premier problème. Mais les thématiques abordées, leur place dans le programme n’aide pas non plus à choisir…

Et pour cause: les priorités des partis, la place de l’économie, la justice, l’enseignement dans les programmes est de plus en plus comparable! La faute au système proportionnel, et au nécessaire compromis pour former les gouvernements. C’est la conclusion de trois chercheurs en sciences politiques, Grégory Piet, Jeroen Joly et Régis Dandoy. Ils se sont "amusés" à étudier et classer les 21 thèmes abordés par les PS, MR, CDH et Ecolo.

Bien sûr, les médias, nous, on est là, pour essayer de donner un maximum de temps aux débats politiques, et pour décrypter les propositions, qui dans le détail, elles, ne sont pas toutes identiques. Mais le temps d’antenne n’est pas extensible.

Les idées originales

Dans cette mélasse, on en viendrait presque à remercier quelques petits partis, et leurs idées plus originales! Par exemple, celui qui s’oppose aux éoliennes, à cause du risque d’effet guillotine, pour les oiseaux. (Je vous jure que c’est vrai).

Ou encore le Parti Atomique. Lui au moins, la totalité de son programme tient sur une feuille A4. Pour l’enseignement, ça se résume à installer des punching-balls à l’entrée des classes! Et pour la justice, une seule mesure: imposer les sourires sur les photos d’identité! Ne rigolez pas trop. A Mons, ils ont récolté 748 voix aux dernières élections communales à Mons! 5 fois plus que Laurent Louis à Nivelles! Une nouvelle preuve, que chez nous, le sport national, ce n’est pas le foot, le cyclisme, ou les élections. Mais bien le surréalisme!

Et on profite pour rappeler qu’on peut découvrir les priorités de chacun des partis démocratiques de ces élections, les grands et les petits, dans l’émission "Le Talk Elections" sur notre site www.rtlinfo.be et chaque vendredi à 19h dans L’Essentiel sur Bel RTL.
 


Vos commentaires