En ce moment
 
 

Claire se plaint du certificat énergétique PEB à Bruxelles: cher et rudimentaire

Claire, comme de nombreuses autres personnes, critique le certificat énergétique, désormais d'application à Bruxelles. Celui-ci est jugé particulièrement cher au regard de sa superficialité.

Claire se plaint du certificat énergétique, désormais étendu à Bruxelles, après la Flandre et la Wallonie.

"Ma plainte concernant le certificat PEB obligatoire: CERTIBRU. Je reçois ce jour mon certificat de performance énergétique qui m’a coûté 358.00€. Après avoir eu Mr T (mon Certificateur PEB) en ligne, je me pose quand même de nombreuses questions. Je reçois un rapport en français de 7 pages (idem en néerlandais) qui ne font que reprendre de banales généralités connues de tous depuis de très nombreuses années.

Dans les années 70 ces sujets étaient déjà à la mode. La page 1 m’apprend donc que mon appartement se situe en classe F et qu’il émet « beaucoup » de CO2 par m². Tout ceci sur une demi-page utile et sans explications. Je rappelle que Mr T a fait son évaluation sans demander aucun document (isolation, qualité du vitrage, factures énergétiques, …) et, selon ses dires d’aujourd’hui, d’une « façon totalement théorique ». Il me fait savoir que F est un bon score... que la ligne de « Performance énergétique moyenne de la région Bruxelles-Capitale (se situant entre D et E) est également tout à fait théorique car "cela ne représente pas la réalité des constatations faites sur le terrain".

Quant aux émissions de CO2, "c’est également théorique puisque cette valeur ne repose pas sur la consommation réelle d’énergie mais qu’elle est donnée par l’ordinateur" – je devrais mettre Ordinateur.

Plus interpellant encore, les recommandations (que l’on retrouve en ordre utile (recommandations 1, 2 et 3) à partir de la page 3 et suivantes) :


-    Placer des vannes thermostatiques : OK, il n’y en a pas partout
-    Placer un pare soleil à l’extérieur des fenêtres : je fais savoir, encore une fois ce jour, à  Mr T que mes vitrages sont anti-solaires, sur quoi, il me répond que ne sont pris en compte que les volets extérieurs pouvant être commandés de l’intérieur.
-    Isoler les murs extérieurs : nous avons un penthouse qui est totalement en toiture (sans murs) sur quoi il me répond que « pour l’Ordinateur c’est un très mauvais critère puisqu’il y a 4 faces de déperdition de chaleur et que l’Ordinateur ne permet pas de signaler autre chose que ce qu’Il demande».
Je me permets alors de demander la justification de ce « classement » : réponse : « c’est l’Ordinateur qui calcule tout sur base des éléments qui je fournis ».

Mes questions : quelle est la valeur des éléments qui sont fournis à l’Ordinateur, puisqu’ils ne se basent sur aucun document concret,  et quelle est la valeur du programme informatique (qui semble être contesté par Mr T lui-même) ?

Et de m’étonner du prix demandé pour un vulgaire recueil de recommandations générales : 358.00 € pour des informations que n’importe qui peut retrouver très facilement sur internet (et que de toute façon tout le monde connait déjà).

Il n’y a rien dans ce rapport qui me soit personnel : les conseils sont généraux et l’évaluation est faite de manière théorique.
Aucun élément ne reprend une quelconque réalité constatée sur place, et si tel devait être le cas, je demande à recevoir au plus vite ces informations. Je veux savoir quels critères ont été pris en compte, dans quelles pièces, avec quelle connaissance de ce qui est constaté.

Je demande aussi de recevoir par retour de courrier quelle est la philosophie qui sous-tend « la manœuvre », quelle est votre manière de travailler et les JUSTES conclusions qu’on peut retenir du torchon que j’ai reçu.

Par ailleurs, sans être pointilleuse, je me pose quand même pas mal de questions aussi sur la manière de pratiquer : un « jeune gamin » arrive chez vous, se déplace dans toute les pièces, va fouiner où il veut, va fumer sa clope sur la terrasse et « se casse » sans un mot d’explication. On se dit, bon, on retrouvera tout les points positifs et négatifs dans le rapport … Eh bien non !

La conclusion de Mr T: il faudrait avoir un bien qui ait moins de 3 ans pour se retrouver dans un  meilleur classement, et encore.
Dois-je me réjouir de cette conclusion ?

J’estime donc qu’un montant de 358.00€ pour une demi-page d’informations non contrôlables et théoriques (selon Mr T) est totalement injustifié et j’irai même jusqu’à dire que c’est une vraie arnaque car de plus, ce rapport n’apporte rien à personne.
Il repose aussi sur une évaluation subjective du Certificateur et je suis certaine d’obtenir quasi 20 évaluations différentes en faisant appel à 20 certificateurs différents et provenant de divers organismes qui fleurissent chaque jour sur le net.

Vos commentaires