En ce moment
 
 

Fermeture des écoles ou durcissement des mesures: l'avis de parents d'élèves

 
 

Des parents réagissent à un éventuel durcissement des règles dans les écoles. Craignent-ils une fermeture ? comment vont-ils s'organiser ?

Nous sommes allés à la rencontre de parents, ce matin, alors qu'ils déposaient leurs enfants à l'Institut de l'Angelus à Woluwe-Saint-Lambert. Nous leur avons demandé ce qu'ils pensaient d'un durcissement des mesures dans les écoles, à l'approche d'un nouveau comité de concertation qui devrait se tenir ce vendredi, selon nos informations. Ces parents interrogés sont-ils favorables à un changement de règles dans l'enseignement, voire une fermeture des écoles ?

Nathalie, maman et institutrice, affirme que pour "certains parents, c'est très compliqué". "Même moi, en tant qu'institutrice, je ne suis pas leur institutrice [en parlant de ses enfants], donc pour le suivi, c'est très compliqué. C'est compliqué de s'organiser, on ne peut pas faire garder les enfants par les grands-parents."

Pour que la situation s'améliore, il faut faire ce qu'il faut

"On y pense tous, à un deuxième confinement", affirme Diazon, papa d'un petit garçon. "Mais si les règles venaient à se durcir, ce serait difficile pour nous, mais surtout pour les enfants, pour suivre les cours à distance. Mais bon, pour que la situation s'améliore, il faut faire ce qu'il faut."

"Si les enfants ne venaient plus à l'école ?", s'étonne Jean-Philippe, devant l'établissement de ses enfants. "Ça serait difficile de continuer à travailler avec les enfants à la maison. Faudrait trouve rune solution de gardiennage, puisque les grands-parents ne peuvent pas les garder. Et puis, ils sont petits, ils sont en maternelle et en primaire, donc ils ne savent pas se débrouiller tous seuls; Il faudrait trouver une solution alternative, si l'école nous demandait de les garder à la maison."

Nos employeurs feront avec

"On a fait des enfants, on les assume", estime Julie, son bébé dans les bras. "On les occupera, et nos employeurs feront avec. On fera un mix entre le travail et les enfants, comme toute l'année." Cela dit, Julie ne pense pas que ce soit nécessaire de fermer les écoles. "Surtout pour leur équilibre, pour être avec les copains, plutôt qu'à la maison avec juste papa et maman. Mais si c'est ce qu'il faut, on le fera."

"Tout ça doit s'arrêter", réagit Mounsef. "Que les enfants n'aillent plus à l'école pendant un certain temps. Ce serait le top, d'arrêter ne serait-ce que pendant un mois, et puis on retourne aux choses normales."




 

Vos commentaires