En ce moment
 

"Conducteur fantôme dans les deux sens sur la N25": pourquoi de nombreux automobilistes aperçoivent ce message DEPUIS VENDREDI ?

Que se passe-t-il sur la N25 ? Y a-t-il vraiment une succession de conducteurs fantômes depuis 5 jours ? Fort heureusement, non. Le problème est ailleurs, du côté du centre Perex…

"Depuis vendredi soir et à chaque fois que je démarre ma voiture, mon GPS m’indique un conducteur fantôme sur la N25. Ce matin encore le message est apparu lorsque j’ai quitté mon domicile à 7h et lorsque j’ai redémarré après avoir fait le plein de carburant à 8h", nous a écrit Christophe lundi soir, via le bouton orange Alertez-nous.

Il n'est pas le seul à avoir contacté la rédaction de RTL info à ce sujet. Philippe aussi a aperçu plusieurs fois ce message le week-end dernier. "Depuis ce vendredi après-midi, aussi bien sur ma VW Passat que la VW Polo de mon épouse, nous avons ce message d'alerte de véhicule en contresens sur la N25. J'ai posté cette info sur mon mur Facebook et d'autres amis ayant des VW et Audi ont eu le même message d'alerte".

Il est clair qu'il n'y a pas eu une succession de conducteurs fantômes dans les deux sens de la N25 pendant 5 jours.

Est-on dès lors, face à une nouvelle forme du mystère des attaques aériennes signalées par les Audi en Belgique ? Non, pas cette fois.

gr

Un bug chez Perex

Le problème vient du centre Perex, qui est à l'origine de l'envoi des messages TMC (voir plus bas). "Il y a eu un bug informatique lors de la maintenance du système", nous a expliqué Laurence Zanchetta. "On a dû couper le système, et le logiciel a eu un souci. Mais tout est résolu, désormais", assure la porte-parole de la Direction générale opérationnelle Routes et Bâtiments de la Région wallonne.

Notre témoin Philippe mentionne les VW et les Audi, mais elles ne sont pas les seules. Elles font partie du même groupe et partagent certaines technologies, et sans doute, par défaut, les deux marques activent et affichent les messages TMC.

En effet, tous les ordinateurs de bord de toutes les voitures ne sont pas équipés de cette technologie en fin de vie. Le Traffic Message Channel n'est en effet plus très performant car il n'est ni précis, ni rapide.

TMC, un système dépassé

Bien souvent, on est prévenu trop tard ou trop tôt. Le manque de pertinence des messages TMC provient du cheminement trop grand pour qu'un message soit transmis.

Il faut en effet que le Centre Perex ou le Verkeerscentrum, les deux centres de surveillance du trafic routier en Belgique, constatent ou soient prévenus d'un problème sur la route. Puis qu'ils envoient un code correspondant à un type d'incident (accident, intempérie, travaux, etc) à la RTBF ou la VRT, les deux services publics ayant pour tâche de diffuser ce code via leurs antennes radio. Ce code est traduit par les voitures dont l'ordinateur de bord peut afficher les messages TMC.

Depuis quelques années, de nombreux utilisateurs préfèrent les prévisions trafic d'un itinéraire calculé par les applications gratuites Google Maps ou Waze sur un smartphone fixé au tableau de bord. Celles-ci ont des méthodes nettement plus sophistiquées (partage de la position des smartphones, communauté d'utilisateurs signalant des incidents) pour déterminer des ralentissements et ensuite proposer des itinéraires alternatifs.

Vos commentaires