En ce moment
 
 

ING arrête son compte gratuit pour les +26 ans, ce qui met Thomas en colère: pourquoi ce changement?

ING arrête son compte gratuit pour les +26 ans, ce qui met Thomas en colère: pourquoi ce changement?
 
 

Le Lion Account d'ING, qui lui a permis d'attirer 1,2 millions de clients en partie grâce à sa gratuité, coûtera à partir du mois de juillet 1,9€ par mois pour les +26 ans. Un choix qui agace plusieurs clients qui ont contacté la rédaction de RTL info. La banque évoque une adaptation nécessaire pour couvrir les coûts des améliorations offertes sur ses comptes à vue.

Nous parlons régulièrement de la période très mouvementée que connait le secteur bancaire (voir des explications dans notre récent 'guide épargne'). Avec leurs innombrables (mais très coûteuses) agences où on venait déposer, retirer ou investir son argent, les banques ont dû changer de stratégie, réorienter leur modèle économique, dans un environnement global où l'argent "ne rapporte plus", et où le numérique est une évidence. 

Ce qui perturbe le plus les banques traditionnelles, c'est que l'épargne des Belges leur coûte de l'argent, car la Banque Centrale Européenne (BCE) impose des taux d'intérêt négatifs. Pour faire simple: les banques qui hébergent les milliards d'euros d'épargne dormante des Belges doivent payer des intérêts à la BCE sur les dépôts (sorte de compte épargne obligatoire des banques auprès de la BCE).

Cette situation tendue amène des choix radicaux: attirer les bons clients, ceux qui souscrivent à des produits (assurance, investissement) qui rapportent encore de l'argent. Quant aux autres clients, ceux qui cherchent une tirelire gratuite, cela n'a plus beaucoup de sens de se battre pour les garder. 

Le monde bancaire augmente ses tarifs tout le temps (...) et c'est en plus pour avoir un service de moins en moins individuel, sans agence

C'est plus ou moins cela que fait en ce moment la banque ING. "Je suis surpris qu'absolument aucun média n'ait relayé le fait que la Banque ING fera payer, à partir du 1er juillet, son compte... gratuit (ING Lion Account)", nous a écrit Thomas via le bouton orange Alertez-nous. "Le monde bancaire augmente ses tarifs tout le temps, il trouve des combines pour finir par nous faire payer. C'est une tendance générale, je trouve, et c'est en plus pour avoir un service de moins en moins individuel, sans agence", estime ce Mouscronnois de 35 ans qui est client "depuis une dizaine d'années" chez ING.

Il n'apprécie pas la méthode de la banque belge, car il se souvient "du gros coup de pub, à l'époque, pour ce compte 100% gratuit". Au fil des ans, "les retraits d'argent sont devenus payants, et maintenant ils veulent faire payer un forfait mensuel de 1,9 euros !".

C'est via un email que Thomas s'en est rendu compte. "Un simple email, qui ressemble à une newsletter. Je suis sûr que beaucoup de gens ne vont pas le lire, et donc vont être très surpris lors du prélèvement automatique qui commencera au mois d'août", conclut notre témoin. Gratuits, ces comptes étaient parfois 'secondaires', donc peu utilisés. Si les titulaires ne font pas attention, et si leur solde est de 0€, des intérêts négatifs arriveront dans le courant de l'année, comme le précise l'email d'ING reçu par Thomas :

Raphaël a également contacté la rédaction de RTL info via le bouton orange Alertez-nous afin de nous faire part de son agacement par rapport à ING. "C'est scandaleux! Ils ne gagnent déjà pas assez de fric ?", s'emporte-t-il… Son interrogation est à nuancer. Dans ses derniers résultats financiers, la banque annonce un bénéfice avant impôt de 289 millions d'euros en 2020, malgré la crise. Ce n'est pas rien, mais c'est nettement moins que les 805 millions engrangés en 2019.

Que répond ING ?

La banque d'origine néerlandaise est l'une des plus téméraires au niveau des annonces envers le grand public. Récemment, elle était la première à appliquer un taux d'intérêt négatif pour ceux qui ont plus de 250.000 euros sur un compte épargne (elle transfère finalement les coûts de ses dépôts auprès de la BCE sur le client final). Et en juillet prochain, on l'a dit, elle augmente son compte à Vue "Vert" (de 44€ à 54€ par an), tout en rendant payant son compte à vue Lion qui était gratuit (1,9€ par mois, soit 22,8€ par an). Notez qu'aucun de ces comptes n'offre de carte de crédit, c'est donc loin d'être la banque la plus intéressante à ce niveau (voir notre comparatif récent, mais qui n'est peut-être déjà plus à jour…).

Environ un million de clients concernés

"ING Belgique a décidé de revoir les tarifs de deux comptes à vue afin d’entre autres mieux refléter les investissements continus en services à valeur ajoutée inclus dans ces comptes courants", nous a répondu Joëlle Neeb, porte-parole de la banque. Comme souvent, une entreprise qui augmente ses prix le fait en mettant en avant les améliorations des services. Parmi ceux-ci, des options (OneView, Switch) pour scruter les abonnements du client (énergie, téléphonie, etc) et lui proposer de changer de fournisseur à sa place, afin de lui faire économiser de l'argent.

"Une communication aux clients (mails, lettres, messages dans l’application bancaire, Home’Bank,…) et par communiqué de presse, a été faite le 20 avril dernier. Le 30 avril, la brochure tarifaire a aussi été mis à jour sur internet", poursuit la porte-parole.

ING indique qu'il y a "environ 1,2 million de Lion Account" gratuits actuellement. 1 million d'entre eux deviendront payants car "200.000 appartiennent à des clients ayant entre 18 et 25 ans, pour qui le forfait mensuel n’est pas d’application".

Il est fort à parier que les jeunes clients, très numériques, vont sans doute aller voir ce que propose Aion Bank, par exemple, avec ses produits d'investissement innovants (voir notre dossier).




 

Vos commentaires