En ce moment
 
 

"J’ai surpris un cambrioleur dans mon salon": Laura, une habitante de Montigny-le-Tilleul, raconte l’arrestation rocambolesque du suspect

Une habitante de Montigny-le-Tilleul a vécu une expérience plutôt traumatisante. Fin mai, Laura affirme s’être retrouvée nez-à-nez avec un voleur dans son salon. Pour récupérer ses clés, elle a poursuivi le malfrat qui lui aurait ensuite porté des coups. Grâce aux voisins, le suspect a finalement été arrêté par la police. L’homme a été placé sous mandat d’arrêt.

"Je ne pensais pas que cela m’arriverait un jour. Je m’en sors avec des côtes cassées. Cela aurait pu être bien pire", confie Laura, âgée de 32 ans.

Cette mère de famille habite dans une maison située à Montigny-le-Tilleul, dans la province du Hainaut. Le 31 mai dernier, elle a été victime d’un vol avec violence à son domicile. Encore sous le choc, Laura nous a contactés via le bouton orange Alertez-nous pour raconter cette mésaventure. Tout s’est passé en quelques minutes.

"Je suis rentrée chez moi à 14h30 en voiture avec mon compagnon et les enfants. Comme on avait oublié les clés des portes à l’arrière où il y a le garage, je suis entrée seule à l’avant. Et j’ai surpris un cambrioleur dans mon salon. Son visage était découvert", explique Laura. "Mon conjoint ne pouvait pas le voir car le salon n’est pas visible de l’arrière de la maison", ajoute-t-elle.


"Il m’a frappée au sol en me maintenant de tout son poids"

Visiblement, le voleur avait déjà fouillé plusieurs pièces de la maison et jeté des objets sur le sol. "En me voyant, il a pris mes clés, mon portefeuille et s’est enfui en courant. Ce n’est pas une bonne idée mais, sans réfléchir, je l’ai poursuivi à l’extérieur car je voulais absolument récupérer mes clés. A un moment donné, j’ai réussi à les reprendre et je lui ai dit de partir, que je n’allais pas appeler la police", relate la mère de famille.

L’homme se serait alors jetée sur elle en lui assénant des coups. "Il m’a frappée au sol en me maintenant de tout son poids. J’ai pu me débattre et m’enfuir. Il m’a poursuivie. Je me suis mise en travers de la route pour arrêter les voitures et trouver de l’aide", continue Laura.


Secourue par deux voisins

Selon elle, un voisin qui arrivait avec sa camionnette est alors intervenu. "Il nous a séparés car le voleur ne voulait pas me lâcher. Il lui a fait croire que j'étais sa femme et a tenté de dialoguer avec lui. L’homme s’est ensuite éloigné doucement en marchant. Cet épisode est un peu flou dans ma tête", confie la mère de famille.

Pendant ce temps, son compagnon resté avec les enfants à l’arrière de la maison a découvert l’état du salon et constaté l’absence de Laura. "Il a paniqué et a tout de suite appelé la police", raconte-t-elle. La police locale de la zone Germinalt confirme avoir été alertée par le "conjoint de la victime à 14h38".

"Quand le voleur a vu les policiers arriver, il a commencé à s’échapper et à vouloir fuir par les jardins. Mais un autre voisin l’a suivi discrètement en voiture", assure Laura.

Grâce à lui, les forces de l’ordre ont pu rapidement intercepter le suspect. "Des témoins ont indiqué aux policiers arrivés sur les lieux la direction de fuite de l’individu. Ce qui leur a permis de l’interpeller quasiment en flagrant délit puisqu’il venait de s’échapper. Le suspect a été privé de liberté", indique le commissaire Nicolas Nicaise de la zone de police Germinalt.

"Les policiers m'ont demandé de l'identifier dans la voiture. Ensuite, on m'a transportée à l'hôpital, au CHU de Charleroi, pour réaliser des examens. J'avais des côtes cassées", assure la mère de famille.


"Il avait cassé plein de choses"

Laura a ensuite décidé de porter plainte, surtout pour les dégâts matériels. "Quand je suis arrivée, il avait cassé plein de choses aux étages, dont les lits et les armoires de mes enfants. Il avait arraché les portes. Il avait déjà descendu tout ce qu'il pouvait prendre: des bijoux, mon ordinateur, mon appareil photo qu’il a jeté par terre. Il avait aussi déposé la télévision devant la maison mais il l’a cassée en tombant dessus. Et mon matériel de peinture est également foutu. La police a pris des photos", se souvient-elle.

Le commissaire Nicaise confirme des biens mobiliers dégradés dont une télévision et des plantes renversées. "Visiblement, il est entré par une fenêtre qui était forcée et il avait déjà fouillé pas mal de pièces. De nombreux objets ont été balancés sur le sol", signale le policier.

Une semaine après les faits, Laura s’est rendue au commissariat avec la liste des biens endommagés. Elle a estimé les dégâts à 14.000 euros. Entre-temps, la police qui a ouvert une enquête a auditionné les témoins. Et le dossier a été transféré au parquet de Charleroi.


Le suspect inculpé et placé sous mandat d'arrêt

"Le suspect a été inculpé et placé sous mandat d'arrêt pour vol avec violence puisqu'il y a eu un contact avec la victime. Il est actuellement en détention préventive et va être renvoyé détenu devant le tribunal", indique Sandrine Vairon, premier substitut du Procureur du Roi du parquet de Charleroi.

"Le dossier touche à sa fin. Le Procureur souhaite encore réaliser quelques devoirs d'enquête", précise-t-elle. D’après Laura, la police vient de lui signaler qu’elle recevra prochainement une convocation pour rencontrer un médecin légiste. En tout cas, elle n’espère pas être dédommagée. "A mon avis, le parquet va me dire qu’il est insolvable."

Si Laura a voulu témoigner, c’est pour remercier les personnes qui l’ont aidée et appeler à la prudence. "Notre quartier est très tranquille et parfois on laisse ses clés sur les voitures le temps de décharger, mais malheureusement il faut être plus prudent", regrette-t-elle.

Pour éviter qu’un tel scénario ne se reproduise, la mère de famille pense désormais à installer des châssis anti-effraction à l’avant comme à l’arrière de sa maison, voire mettre des barreaux aux fenêtres.

Vos commentaires