En ce moment
 
 

Ce jambon de Carrefour contient-il du gluten? François ne comprend pas pourquoi cette étiquette donne deux infos contradictoires

Ce jambon de Carrefour contient-il du gluten? François ne comprend pas pourquoi cette étiquette donne deux infos contradictoires

Un produit garanti sans gluten peut-il contenir des traces de gluten ? Les deux mentions peuvent-elles être indiquées sur le même emballage ? François se demande à quelle indication il doit se fier.

"Ce produit contient-il du gluten ou pas ?", se demande François. Le consommateur nous a contactés via le bouton orange Alertez-nous après avoir acheté du jambon cuit Magistral découenné et dégraissé de la marque Carrefour sur lequel il est stipulé en grand sur l’emballage "No gluten". "Alors que si l’on regarde la composition, il y a un risque qu’il y en ait", s’étonne-t-il. François poursuit : "A l'heure où tout est contrôlé dans l'alimentation et où on l'on met des bâtons dans les roues aux petits commerçants, je me demande pourquoi dans l'industrie tout est permis pour vendre." Il a joint une photo à son propos, les deux indications contradictoires sont bien présentes sur l’emballage comme on peut l'observer ci-dessous.




Dans les lignes qui suivent, nous allons nous intéresser aux produits sans gluten. Peut-on se fier aux mentions sur les emballages ? Quels sont les risques en cas d’ingestion de "traces de gluten" pour les intolérants et les malades cœliaques ?


Qu’est-ce que le gluten ?

Le gluten est un ensemble de protéines naturellement présentes dans la graine de plusieurs céréales : le blé, le seigle, l’orge, l’épeautre et le kamut. Quant à l’avoine, elle est souvent contaminée.

D’après la Société belge de la Cœliaquie, la maladie cœliaque n’est pas une allergie à proprement parler mais plutôt une affection auto-immune déclenchée par un facteur environnemental (le gluten) chez un individu prédisposé génétiquement. En présence de gluten, l’organisme produit des anticorps contre ses propres tissus. Cela entraîne une réaction inflammatoire d’une partie de l’intestin grêle, le duodénum.

Les dommages provoqués par cette inflammation chronique font progressivement apparaître divers symptômes, variables selon les personnes. Cela peut notamment aller d’un inconfort intestinal à des troubles digestifs plus importants. Il peut également y avoir un état de fatigue chronique, des carences en fer ou en calcium, etc.


Pas une maladie rare

Pour soigner les symptômes et éviter des complications plus graves, il n’y a pour l’instant qu’une seule option préconisée par les médecins: le régime sans gluten à vie.

La cœliaquie n’est pas une affection rare. En Belgique, on estime qu’elle touche une à deux personnes sur 100. Mais le diagnostic se fait difficilement, vu les symptômes parfois discrets ou diffus. Seul un patient sur six serait diagnostiqué. Et les femmes sont deux à trois fois plus touchées que les hommes, toujours selon la Société belge de la Coeliaquie.

Cette maladie ne doit pas être confondue avec l’hypersensibilité au gluten non cœliaque. Dans ce dernier cas, les personnes digèrent difficilement le gluten et les symptômes peuvent être semblables lors de la consommation d’aliments en contenant, mais sans destruction des parois de l’intestin.


Mentions légales

Les céréales contenant du gluten sont reprises dans la liste des allergènes devant être indiqués sur l’étiquette des produits alimentaires. Les mentions "sans gluten" et "très faible teneur en gluten" sont régies par un règlement européen.

S’agissant d’un produit "sans gluten" : l’aliment vendu ne peut pas contenir plus de 20 mg de gluten par kg d’aliment. Cette teneur infime est considérée comme sûre pour tous les consommateurs, même pour les malades cœliaques. Le 0% de gluten n’existe pas.

En ce qui concerne les produits ayant une "très faible teneur en gluten" : l’aliment est composé d’ingrédients spécialement traités pour réduire sa composition en gluten, teneur qui ne peut pas dépasser les 100 mg/kg d’aliment vendu. Ces articles sont consommables par des personnes hypersensibles au gluten, mais déconseillés pour les cœliaques.

L’indication "peut contenir des traces de gluten" énonce un risque. Les produits ne renferment pas de gluten en tant que tel mais ils peuvent avoir été contaminés pendant leur culture, leur stockage ou dans les ateliers de transformation. L’inscription sert surtout à éviter tout risque d’accident. Il est conseillé aux cœliaques de se méfier de ces aliments. Pour les hypersensibles, les choses sont moins claires. Ils peuvent par exemple les tester et voir comment leur corps y réagit.


Et pour le jambon de François ?

Concernant le jambon épinglé par François, Carrefour affirme qu’il ne contient pas de gluten, comme précisé avec l’indication explicite NO GLUTEN.

La chaîne de supermarchés explique que la mention "peut contenir des traces de gluten" résulte uniquement d’une erreur regrettable d’impression. "Le fabriquant peut garantir qu’il n’y a pas de trace de gluten dans le produit. Il n’y a pas de danger pour les consommateurs cœliaques qui le consomment", déclare Syrin Stambouli, porte-parole de Carrefour Belgique. L’entreprise indique également que "les nouveaux emballages corrigés ont déjà été imprimés."

Mais y a-t-il un risque d’erreur/confusion pour d’autres produits de la marque ? D’après Carrefour, il y a bien trois références dans le même cas, et "les erreurs ont été rectifiées pour tous ces articles." Le signalement de François via le bouton orange Alertez-nous a donc été particulièrement utile.

Vos commentaires