En ce moment
 
 

Confinement coronavirus: peut-on encore sortir s'occuper de son cheval dans le Brabant Wallon?

Confinement coronavirus: peut-on encore sortir s'occuper de son cheval dans le Brabant Wallon?
(c) Capture d'écran Facebook : @Isabelle Wesling-Bastaits

Peut-on encore promener et soigner son cheval dans certaines communes du Brabant Wallon. Des manèges ont reçu des instructions différentes depuis hier soir, et doivent fermer leurs portes aux propriétaires. Qu'en est-il de leur situation ?

"On peut encore aller courir à deux, mais moi seule sur mon cheval, je ne peux plus ?", s'indigne Melissa, propriétaire d'un cheval à Braine-Le-Château, lorsque nous la contactons. Surprise pour les manèges et propriétaires de chevaux de Braine-Le-Château, Ittre, Rebecq ou encore Tubize. Plusieurs d'entre eux nous ont contactés via notre bouton orange Alertez-nous. Jusqu'ici, les propriétaires pouvaient rendre visite à leurs chevaux, mais les instructions ont, semble-t-il, changé depuis hier soir.

La police est passée dans le manège où Melissa laisse son cheval. "La police est venue nous signaler que les manèges devaient fermer suite à des débordements dans d'autres établissements équestres, et des rassemblements qui ont eu lieu", nous informe le gérant du manège Cours au Bois à Braine-Le-Château.

Ce matin, la situation est donc très floue, dans les manèges brabançons. "Jusqu'ici, nous avions mis en place un planning de visite pour éviter que les propriétaires se croisent", indique le gérant du manège. "Mais visiblement, ce n'est pas le cas d'autres manèges."

Mais comment vont-ils faire pour sortir convenablement 75 chevaux sur une journée ? Ce n'est pas possible

"Maintenant, on nous dit que les propriétaires ne peuvent plus venir, donc ce sont les gérants des manèges qui vont devoir sortir les chevaux", nous explique Melissa, inquiète pour son animal. "Mais comment vont-ils faire pour sortir convenablement 75 chevaux sur une journée ? Ce n'est pas possible."

Le gérant du manège, quant à lui, a pris des dispositions pour gérer au mieux les chevaux présents. "Ici, nous avons pris des mesures pour sortir les chevaux nous-mêmes ce matin", explique le gérant du manège. "On espère pouvoir rassurer nos clients sur la situation d'ici cette après-midi."

"Les gens en sont malades"

Si les chevaux ne sont ni sortis ni soignés régulièrement, ils risquent principalement des coliques, nous dit Melissa. Les balades permettent à leur système digestif de fonctionner correctement. "Ils doivent marcher plusieurs heures par jour", confirme Melissa. "S’ils restent trop immobiles, leur fonctionnement intestinal est mauvais, et ils font des coliques, donc des bouchons dans les intestins. Il faut alors faire venir un vétérinaire. Si la colique n'est pas soignée, c'est une des principales causes de mortalité chez les chevaux."

Emmanuelle Leva, vétérinaire et propriétaire de chevaux dans le Brabant Wallon, nous confirme cette "pathologie très vaste", commune chez les chevaux qui sont enfermés. "Un cheval qui n'a pas l'habitude d'être dans un box va manger beaucoup plus, et surtout de la paille", détaille la vétérinaire. "Au niveau du colon, il aura des bouchons, et les chevaux y sont très sensibles."

De quoi inquiéter les nombreux propriétaires de chevaux du Brabant Wallon. "Les gens sont désespérés et en sont malades car ils ne peuvent pas venir, et ne savent pas comment vont leurs chevaux", confie Melissa.

Le cheval est également un animal qui a besoin de contact social. S'il ne sort pas de son box, il développe un malêtre qui se manifeste par des comportements très étranges, des tocs, comme ce cheval, sur cette vidéo.

Un poste Facebook a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

"C’est souvent lié à l’ennui, ou à un trouble comportemental, un peu comme les animaux dans les zoo", nous explique Emmanuelle Leva. "Tous les chevaux en box ne vont pas développer ces troubles, mais ça les rend plus sensibles aussi aux coliques, parce qu'ils sont stressés, angoissés."

"Nous allons clarifier la situation qui est un flou total", nous dit le bourgmestre

Nous avons contacté le bourgmestre de Braine-Le-Château, Alain Fauconnier. La situation des propriétaires de chevaux dans sa commune est l'un des dossiers qu'il traite depuis ce matin, avec d'autres bourgmestres du Brabant Wallon. Le but, nous dit-il, est de publier un arrêté clair via le gouverneur, afin de stabiliser la situation dans le courant de l'après-midi.

Garder une situation où le manège met en place des tournantes pour que les propriétaires puissent venir s'occuper de leurs chevaux

"Il y a trop de rassemblements de personnes autour et dans les manèges", nous indique-t-il par téléphone. "Nous sommes au courant que le bien-être animal est important, mais nous ne voulons pas que les personnes dérogent aux règles de distanciation sociale."

Les déplacements pour les soins à donner aux animaux sont autorisés, mais avec des règles à respecter. Le bourgmestre voudrait notamment que les propriétaires se munissent d'un certificat attestant de la situation sanitaire du cheval afin de justifier de leurs déplacements. "Il y a beaucoup de propriétaires de chevaux dans nos communes, donc c'est important de régulariser cela", poursuit le bourgmestre. "Nous attendons que l'arrêté soit publié, mais l'esprit est de garder une situation où le manège met en place des tournantes pour que les propriétaires puissent venir s'occuper de leurs chevaux sans se rassembler avec d'autres personnes. C'est du bon sens, tout simplement."

Nous lui demandons alors s'il est toujours possible de promener son cheval. "Bien sûr", nous répond-il. "Mais nous ne tolérons pas de rassemblements de personnes. Le but n'est pas de prendre l'apéro tous ensemble avant la balade."

L'arrêté est attendu pour cette après-midi, et sera publié sur le site de la commune, ainsi que sur leur page Facebook, pour informer les propriétaires de chevaux sur les règles à appliquer.

Vos commentaires