En ce moment
 
 

De nouveaux SMS frauduleux arrivent sur vos téléphones: "Mon contrat Home Bank de chez ING a expiré !"

De nouveaux SMS frauduleux arrivent sur vos téléphones:
 
arnaque
 

Nous vous prévenons régulièrement des tentatives de phishing (hameçonnage en anglais), qui consiste à se faire passer pour une entreprise ou une institution connue afin de voler des données personnelles, des données bancaires, et donc finalement de l'argent.

Les escrocs sont très actifs depuis l'épidémie de coronavirus: ils savent que de nombreuses personnes sont chez elles et tuent parfois le temps sur leur téléphone, leur tablette, leur ordinateur.

Récemment, nous vous avons parlé des SMS provenant soi-disant du Ministère des Finances ou de Card Stop (carte de banque bloquée). Cette semaine, place à la banque ING. Vous êtes quelques-uns à avoir contacté la rédaction de RTL info via le bouton orange Alertez-nous: "Attention, SMS frauduleux de la part d'ING. Expliquant que le contrat Home Bank a expiré, le message dit qu’il faut cliquer sur un lien pour éviter le blocage", nous a par exemple écrit Xavier.

Il s'agit bien entendu, au final, d'une tentative de vol, généralement via des pages web qui vous demandent d'insérer vos données bancaires, puis d'utiliser votre boitier (type Digipass) et de communiquer les codes obtenus.

Que peut faire ING ?

La banque rappelle qu'elle n'envoie jamais à ses clients des SMS comprenant des liens cliquables, et encore moins pour signaler des blocages de plateforme bancaire en ligne (ça ne se bloque pas, de toute façon, au pire c'est en maintenance et donc inaccessible).

Il y a les contacts en agence ou par téléphone, les communications internes via la plateforme de home banking, et c'est à peu près tout. "ING ne demande jamais de codes bancaires, ni de transférer de l'argent vers un compte que vous ne connaissez pas", confirme la banque.

Comme ses concurrentes, depuis plusieurs années, ING essaie de se montrer proactive. "Combattre la fraude demande de pouvoir réagir rapidement car les fraudeurs se réinventent constamment. Pour cela, nous mettons en permanence à jour nos systèmes de détection et de protection. Pour la même raison, nous avons lancé cette année, sur notre site internet, une nouvelle page spécifique concernant la fraude où nous détaillons tous les types de fraude connus et les moyens de s’en protéger. Cette page (www.ing.be/fraude) est aussi mise à jour quotidiennement avec les messages de phishing les plus récents", précise Alexandre Pluvinage, responsable de la sensibilisation contre la fraude et la cybercriminalité chez ING.

 




 

Vos commentaires