En ce moment
 
 

Désespérée, Sandrine a reçu 20 fois le même courrier du SPW Finance: "La Wallonie a-t-elle trop de sous ?"

Désespérée, Sandrine a reçu 20 fois le même courrier du SPW Finance: "La Wallonie a-t-elle trop de sous ?"
©RTL INFO
 
SPW
 

C’est une situation peu courante qui a poussé Sandrine, 47 ans, à cliquer sur le bouton orange "Alertez-nous" de notre site web RTL INFO.

En avril, notre lectrice a reçu du courrier… Beaucoup de courrier. Et toujours le même. En l’espace de dix jours, à son domicile situé à Ougrée, Sandrine a ouvert presque 20 fois EXACTEMENT la même lettre envoyée par le Service public de Wallonie. Et en 20 enveloppes séparées. "Le premier jour, j’ai reçu la même lettre en deux exemplaires, je me suis dit que c’était peut-être une erreur. Mais, depuis, j’en reçois deux à trois fois par semaine, avec trois courriers identiques à chaque fois en même temps."

Heureusement pour Sandrine, il s’agit d’un courrier d'information sur le revenu cadastral. Rien de bien méchant, donc. "Si c’étaient des réclamations, ça serait plus oppressant, c’est sûr !", commente notre témoin.

Oui, mais cela n’amuse plus Sandrine qui voit surtout dans cette situation cocasse l’argent du contribuable gâché et soumis à ce qu’elle imagine être un bug informatique. "Ça serait presque drôle si ce n’était pas de l’argent jeté par les fenêtres…", se désole-t-elle. "C’est plus affligeant que comique à vrai dire. La Wallonie a-t-elle trop de sous?"

"Des opérations mal synchronisées"

De son côté, le SPW Finance confirme qu’un courrier a bien été envoyé "à tous les locataires bénéficiant de réduction" pour leur signifier leurs droits. De bonnes nouvelles, donc, qui ont effectivement rencontré un souci logistique. "Début décembre 2021, au moment où les premiers courriers devaient être générés, nous nous sommes rendu compte que certains courriers ne l’étaient pas, nous explique-t-on. Pour résoudre ce problème et envoyer les courriers, il a fallu attendre une nouvelle version de notre application. Cette version a été installée en mars 2022."

"Au moment où nous avons fait le suivi, nous nous sommes rendu compte que certains locataires allaient recevoir de multiples courriers. Après analyse, cela provient de deux opérations informatiques mal synchronisées, poursuit-on au SPW. Nous avons en conséquence interrompu l’envoi, mais entre-temps une série de courriers multiples ont été envoyés. Une demande d’amélioration urgente a été rédigée à notre prestataire informatique pour régler ce problème. Nous attendons une version corrective."

Un surcoût "marginal"

Le SPW Finance constate que ce problème a eu lieu "sur un seul regroupement cadastral". "Il s’agit d’un regroupement avec 644 locataires et qui est géré par une société de logement public." Le surcoût de cette opération hasardeuse reste donc "marginal", précise le service public, qui indique cependant que la rectification informatique ne sera pas à ses frais, mais bien à ceux de son prestataire.

Concernant l’envoi de courrier par voie postale, il peut poser question à l’heure où les économies écologiques et financières doivent être surveillées. "L’usage de l’ebox va s’étendre dès cette année", nous répond-on, tout en rappelant que le format électronique ne sera jamais imposé ni définitif pour les usagers.


 

Vos commentaires