En ce moment
 
 

Kelly croyait son compte fermé, ce n'était pas le cas: elle se retrouve FICHÉE à la BNB pour une dette de 53 euros

Fin novembre, Kelly a appris qu’elle était fichée à la Banque nationale à cause d’un défaut de paiement sur un compte courant qu’elle pensait clôturé auprès de la banque KBC. La mère de famille dit qu’elle n’a jamais reçu de courrier lui sommant de payer un montant pourtant dérisoire. Elle est aujourd’hui choquée de figurer sur cette liste noire, elle qui paye toujours tout en temps et en heure.

En ouvrant son courrier fin novembre, Kelly a une mauvaise surprise. Elle découvre que sa banque KBC l’a dénoncée à la Banque Nationale Belge pour une dette non-payée et qu’elle est dorénavant fichée auprès de l’organisme. Cette mère de famille pensait avoir clôturé il y a plus d'un an un compte chez KBC qu’elle détenait en commun avec son ex-conjoint. Mais, visiblement, le compte n'était pas fermé et des frais de fonctionnement ont généré une dette de 53,55 €. Mais Kelly assure n’avoir jamais reçu aucun courrier de KBC la pressant de régler cette dette : "La banque ne m’a jamais contactée pour me dire de mettre mon compte à jour, j’ai directement reçu une lettre de la BNB."

Quand elle a contacté la KBC pour obtenir des explications, on lui a répondu que les avertissements se faisaient désormais via l’application. "Je pensais que je n’avais plus de compte donc forcément, je n’allais plus sur l’application ! En voyant que le compte était complètement inactif, la moindre des choses c’était d’envoyer une lettre ou de passer un coup de fil. Si j’avais été mise au courant, j’aurais réglé ce problème directement", argumente Kelly.

 BNB3

Pour Rodolphe de Pierpont, porte-parole de Febelfin (fédération représentant les institutions financières belges), il s’agit d’une procédure tout à fait normale et qui tend à s’accentuer. "On tend de plus en plus à ne pas envoyer de courrier et à se référer à l’application. Les gens doivent donc bien les surveiller. C'est une procédure tout à fait normale."

La digitalisation a des avantages mais il y a de nombreux inconvénients 

Du coté de Test-Achats, on regrette cette digitalisation à outrance. "Dans le cas de cette dame, on ne peut que regretter l’absence de communication de la banque", remarque Danièle Bovy, experte au service bancaire et crédit de l'association de défense des consommateurs. "La banque aurait pu remarquer un compte sans mouvement et passer un coup de fil à la cliente pour l’avertir. La digitalisation a certainement des avantages mais on voit qu’il y a encore de nombreux inconvénients."

Que signifie "être fiché" ?

Pour bien comprendre la situation de Kelly, il faut réexpliquer ce que signifie "être fiché à la Banque Nationale".

La Banque Nationale de Belgique (BNB) enregistre tous les crédits contractés par des personnes physiques dans leur Centrale des Crédits aux Particuliers (CCP). C'est la liste "positive".

Les mauvais payeurs, eux, sont basculés dans la liste "négative" par leur organisme prêteur. C'est ça être "fiché à la Banque Nationale", au sens où on l'entend généralement. La loi a établi des critères stricts pour définir à partir de quand quelqu'un peut être mis sur cette liste noire. Globalement, il faut retenir que si vous n'êtes pas en ordre de remboursement pendant 3 mois d'affilée malgré les rappels, vous serez fiché.

Il s’agit là d’une première liste mais il en existe une deuxième pour des cas comme celui de Kelly. Elle est généralement utilisée pour des comptes à vue oubliés : le "fichier des enregistrements non-régis", ou fichier ENR. Il recense les défauts de paiements des contrats de crédit et des engagements financiers qui ne tombent pas dans le champ d'application de la loi sur la Centrale des crédits aux Particuliers. "Un compte qui, alors qu'il n'est pas assorti d'une facilité de découvert et qu'il prévoit une interdiction explicite de découvert, présente un solde débiteur non autorisé de plus de 25 euros lors de la première communication dans le fichier des ENR", précise la BNB.

Je règle toujours tout en temps et en heure. C’est donc un véritable choc de me retrouver fichée, surtout pour un montant aussi dérisoire

Même si elle a aujourd’hui réglé sa dette, Kelly va devoir attendre un an avant d’être retirée de cette liste noire. "Je règle toujours tout en temps et en heure. C’est donc un véritable choc de me retrouver fichée, surtout pour un montant aussi dérisoire", conclut la mère de famille.

Danièle Bovy, la juriste de Test-Achats, ne se veut néanmoins pas trop alarmiste pour Kelly. "Si cette femme souhaite un crédit, elle devrait pouvoir l’obtenir en expliquant clairement sa situation. Car l’organisme prêteur peut se renseigner sur la situation exacte et remarquer qu’être fiché pour 50 euros, ce n’est pas être mauvais payeur. Je comprends néanmoins qu’il y ait un choc psychologique pour le particulier." La mère de famille peut donc se rassurer. En expliquant précisément son cas, elle pourrait quand même pouvoir obtenir un crédit car le fichage à l’ENR n’empêche pas automatiquement les demandes auprès des organismes.

La mésaventure de Kelly confirme en tout cas que le particulier doit être particulièrement attentif à sa situation bancaire et qu’aujourd’hui, il ne faut plus forcément attendre une lettre ou un coup de fil de la banque.

Vos commentaires