En ce moment
 

La voiture de Jonathan remise à neuf gracieusement : "A ceux qui croient que c'est chacun pour sa pomme, je leur dis qu'ils se trompent"

Jonathan avait contacté notre rédaction il y a quelques semaines. En difficultés financières, ce jeune homme avait mis en évidence les difficultés d'un isolé à financer une voiture, qu'il estime pourtant indispensable, tant pour s'évader que pour se rendre sur les lieux de son travail. "Ce n'est vraiment pas facile au jour le jour et là je vais de panne en panne. J'ai peur de devoir me séparer de mon véhicule, ce qui serait vraiment problématique car je vis à Jette et travaille à Drogenbos. En transports en commun, je mets presque 1h30 pour arriver, s oit une heure de plus qu'en voiture", avait-il confié alors que sa voiture allait de panne en panne.

Après avoir cherché plusieurs solutions, en vain, il regrettait qu'il n'existe aucun concept des "mécanos du coeur", "des gens sérieux dont l'objectif serait de réduire tant que possible les dépenses des automobilistes dans le besoin", comme il nous l'avait expliqué via notre bouton orange Alertez-nous.


"J'ai eu un coup de coeur pour ce jeune homme"

Mais son appel à l'aide relayé sur notre site RTLinfo à eu un échos favorable. Ce jeune Bruxellois a eu la surprise d'être contacté par le réseau "1,2,3 Auto Service", dont l'objectif est de valoriser les petits garagistes indépendants. "J'avais remarqué cet article via l'application RTLinfo. J'ai eu un coup de coeur parce qu'effectivement, les maçons du coeur ça existe, mais pas les mécanos du coeur. Mais ce qui m'a interpellé aussi, c'est que ce jeune garçon était passé dans plusieurs garages où les réparations n'avaient pas pu être faites comme il faut. Et donc je l'ai aussi pris comme un défi pour vérifier si notre réseau, qu'on dit de qualité, pouvait réparer ce que d'autres n'avaient pas pu. Donc c'était l'occasion de faire d'une pierre deux coups: faire plaisir à cette personne et tester la qualité de notre réseau", a confié David Colantonio, directeur commercial du réseau "1,2,3 Auto Service".

Jonathan2
Jonathan avec Anthony Moraitis, garage support Manager pour "1,2,3 Auto Service"

Que représente ce réseau de garagistes ?

"1,2,3 Auto Service" est une enseigne qui regroupe à peu près 140 garagistes indépendants, de façon à proposer une alternative aux automobilistes qui se sentent parfois contraints d'aller chez leurs concessionnaires. Ce réseau vise donc à "libérer" ces clients d'une marque quelconque en valorisant les garagistes indépendants, et en essayant évidemment de faire baisser les coûts souvent jugés "trop élevés" ou "arbitraires" dans le réseau officiel de différentes marques.

"On a commencé ce concept il y a plus ou moins 5 ans avec le constat que les garagistes indépendants n'étaient pas assez représentés et que tout le monde n'en avait que pour les concessionnaires. Nous, on cherche à mettre en avant la qualité des garagistes indépendants, avec le slogan des 'garagistes de confiance', parce qu'on se rend bien compte que le particulier doit avoir une relation de confiance avec son garagiste, même s'il n'a pas une belle vitrine ou un beau showroom. Mais le client y trouve d'autres avantages, comme le fait de pouvoir parler avec un patron qui connaît son véhicule et peut lui expliquer l'état et les réparations faites au véhicule", a ajouté David Colantonio.

jonathan3
Jonathan avec Yohan, le garagiste qui a réparé sa voiture

Pour en revenir à Jonathan, les responsables du réseau "1,2,3 Auto Service" l'ont envoyé chez un collaborateur situé à Forest, non loin de son lieu de travail. "J'ai récupéré ma voiture il y a dix jours. Elle tourne comme une horloge, je suis aux anges. Ils se sont occupés de tous mes problèmes mécaniques, à savoir le remplacement total de mon embrayage, de la distribution, du thermostat et de trois roulements de roues. En plus, j'ai reçu un accueil chaleureux de la part du garagiste. Je ne sais comment remercier ces personnes qui me sont venues en aide", a-t-il confié.

La mission qu'a décidé de relever le réseau de garagistes semble donc être un succès. "J'ai pu enfin récupérer un rythme de vie normal et cette possibilité de voyager loin de ma région et du train train quotidien. Cela fait un bien fou. Et à ceux qui croient qu'on vit dans un monde où c'est chacun pour sa pomme, je leur dis qu'ils se trompent. Il y a des gens bien, solidaires", a conclu le jeune homme.

Vos commentaires