En ce moment
 
 

Le chat Smiley amputé d'une patte après avoir été blessé par balle à Wasmes: Laetitia scandalisée porte plainte (photos)

Le chat Smiley amputé d'une patte après avoir été blessé par balle à Wasmes: Laetitia scandalisée porte plainte (photos)
©RTL INFO/Alertez-nous

C'est en rentrant chez elle, le 16 août dernier, que Laetitia a retrouvé son animal de compagnie blessé à l'arrière-train. "Il hurlait de douleur! Il ne se laissait pas approcher et n'arrivait plus à marcher", confie-t-elle. Après un passage dans une clinique vétérinaire, l'habitante de Wasmes a découvert que son chat avait été touché par une balle.

Laetitia a toujours du mal à y croire. Son chat Smiley, âgé de 5 ans, a dû être amputé. Il a été victime d'un tireur dont l'identité n'a pas encore pu être déterminée. En colère, la Wasmoise de 25 ans nous a raconté sa mésaventure.

Le vendredi 16 août vers 18h, alors qu'elle rentrait à son domicile après sa journée de travail, elle a retrouvé Smiley dans un bien mauvais état.

"Il était blessé. On n’arrivait pas à bien voir ce qu’il avait car il avait tellement mal. Il ne se laissait pas approcher. On voyait juste qu’il avait un souci au niveau l’arrière-train. Il se couchait sur sa patte", raconte-t-elle.

"On pensait au départ qu’il avait été pris par une voiture car il sort et rentre comme il veut chez moi. Vers 21h, nous l'avons finalement emmené d'urgence à la clinique vétérinaire Vetagora à Dour, et le verdict était sans appel, c'est le choc, quelqu'un lui a tiré dessus!", assure-t-elle. 

Les clichés issus de la radio passée à la clinique affichent l'impact de la balle. La suite des événements est particulièrement douloureuse pour sa propriétaire.


 
 
 

L'amputer, lui qui n'a que 5 ans et toute la vie devant lui...

"Il a été touché au niveau de la cuisse. On ne pouvait pas mettre de visse ou de plaque. L’articulation avait explosé. La balle a été récupérée", précise-t-elle.

"L'amputer d’un bout de la patte arrière droite, lui qui n'a que 5 ans et toute la vie devant lui... Il va devoir vivre avec 3 pattes! J'ai la rage! Mon petit Smiley qui n'ennuie personne et fait confiance à tout le monde a été victime d'une pourriture", dénonce-t-elle. "Je trouve ça honteux, c’est scandaleux. Il ne va pas loin. Il est castré. Ce n’est pas un chat errant qui fait les poubelles et qui rentrent chez les gens. Et même s’il le faisait, ce ne serait pas une raison pour lui tirer dessus."

L’opération a évidemment eu un coût important: quelque 650 euros entre la visite d’urgence (150 euros), l’opération (350-400 euros), les médicaments…

Dix jours après son passage en clinique, Smiley reste enfermé et se rétablit "doucement". "Il a très mal et est très fatigué. On aimerait qu’il ne sorte plus par après car on aurait peur qu’on lui tire encore dessus. On attend que ça cicatrise."


 
 
 

On n’avait jamais eu de problème

L'habitante de Wasmes a décidé de porter plainte auprès de la police de Colfontaine. "Ils m'ont demandé si je connaissais l'identité du tireur. Je leur ai répondu que non, et ils m'ont donc dis de venir déposer une plainte contre X au commissariat."

Est-ce un cas isolé ou un tireur est-il en train de sévir à Wasmes et dans les alentours? La zone de police boraine que nous avons contactée ne souhaite pas faire de commentaires.

De son côté, Laetitia indique que "c’est la première fois qu’une histoire pareille se déroule près de chez moi. Cela fait 25 ans que j’habite là. On n’avait jamais eu de problème." 

Si elle doute qu'une plainte déposée auprès de la police aboutisse, elle espère que sa mésaventure pourra permettre de retrouver un jour l'auteur des faits. "S’il y a d’autres événements de ce genre à l’avenir, et qu’il y a moyen de faire un lien, une enquête pourra peut-être être ouverte."

Vos commentaires