En ce moment
 
 

Eric accuse la commune de laisser le cimetière de Ransart à l’abandon car "plus personne ne s’en occupait": il a enfin été nettoyé

Eric accuse la commune de laisser le cimetière de Ransart à l’abandon car "plus personne ne s’en occupait": il a enfin été nettoyé
 
 

"Il faudra bientôt prévoir une débroussailleuse lorsqu’on s’y rendra!". C’est avec ces mots qu’Éric, habitant de la commune de Ransart, nous a contactés via le bouton orange Alertez-nous. Cet homme de 62 ans a voulu pointer le manque d’entretien du cimetière de Ransart-Centre. D'après lui, il ressemblait de plus en plus à un terrain vague et de moins en moins à un lieu de recueillement.

À 62 ans, Éric se considère lui-même comme étant un citoyen "à l’ancienne". Cet habitant de Ransart prend régulièrement de son temps pour venir rendre visite à ses proches enterrés dans le cimetière Ransart-Centre. "J’ai plusieurs personnes de ma famille qui reposent dans ce cimetière, je m’y rends souvent et je prends soin de nettoyer quelques tombes également", explique Éric.

Seulement, depuis quelques mois, le lieu paraissait abandonné et de moins en moins entretenu par la commune. Comme on peut le voir sur les photos ci-dessous, de hautes herbes ainsi que de mauvaises herbes ont envahi le cimetière, et rendent les tombes de moins en moins visibles et de plus en plus délabrées.


© Alertez-nous

En effet, un autre cimetière, plus récent, a été aménagé à Ransart, et c’est dans ce nouvel endroit qu’on enterre les défunts de la localité. "Puisque plus personne n’est enterré dans ce cimetière de Ransart-Centre, on a l’impression que la Ville ne s’en préoccupe plus du tout", peste Éric. "Cela fait maintenant deux bons mois que je remarque que l’entretien n’est plus du tout fait. Il n’y a même plus de fossoyeur qui vient !".

On veut faire tomber le cimetière dans l’oubli

Herbes hautes, chardons, mauvaises herbes… Tout doucement, la nature a repris ses droits sur le cimetière de Ransart. "Il faut carrément mettre des gants pour s’y rendre. Les grands chardons sont piquants, on peut se faire mal, facilement".

Pour Éric, la raison du piteux état dans lequel se trouve actuellement le cimetière est toute simple: on veut rebétonner sur cet endroit, placé juste à côté de l’aéroport de Bruxelles-Charleroi. "L’aéroport est juste à côté, on voit carrément les pilotes tellement les avions sont proches. On veut essayer de faire tomber ce cimetière dans l’oubli, et ainsi pouvoir rebâtir par-dessus à un certain moment. Cela sent également assez fort le kérosène, mais c’est encore une autre histoire…"

La Ville de Charleroi a souhaité réagir par rapport à ces propos, via Sarah Bouderbane, la porte-parole du Collège communal. "Il n'est pas question de rebâtir par-dessus le cimetière. En 2018, l'aéroport avait effectivement pris ses renseignements quant à une éventuelle récupération du terrain pour leur projet d'agrandissement, mais l'idée est rapidement morte dans l'œuf", précise-t-elle. "En effet, pour la Ville comme pour les familles des défunts, cela aurait été très compliqué d'organiser cela. De plus, l'aéroport a rapidement trouvé d'autres terrains".


Comme on peut le voir sur cette carte, le cimetière se trouve littéralement "dans" l'aéroport de Charleroi.

Éric précise par ailleurs qu’à certaines périodes de l’année, il n’y a pas d’eau de disponible sur le lieu et qui lui arrivait parfois de venir sur place avec des bidons d’eau pour nettoyer les sépultures de ses proches.

La Ville est intervenue rapidement après les plaintes des riverains

La Ville de Charleroi a finalement entendu les plaintes des habitués du cimetière de Ransart-Centre et est passée plus rapidement que d'habitude dans le cimetière pour lui donner un bon coup de neuf. "Ce monsieur a bien contacté la commune en même temps que la presse", explique Sarah Bouderbane. "Le problème a ensuite été réglé, la Ville a fait le nécessaire dès l’appel de l’habitant plaignant". De quoi ravir les visiteurs du cimetière historique de Ransart, qui pourront retrouver un cadre plus correct pour se recueillir. 

Nous ne voulons pas laisser ce cimetière à l'abandon

Pour la commune, il n'est pas question d'un abandon. "Nous ne voulons pas laisser ce cimetière à l'abandon, bien que plus personne n'y soit enterré. Cet été a été particulier, nous avons mis en place un nouveau système d'entretien et avec les fortes chaleurs que nous avons connu, les mauvaises herbes poussaient bien plus vite et étaient bien plus hautes". 

La porte-parole ajoute que les nouveaux moyens d'entretien, sans aucun pesticide, ajoutaient à la difficulté de rendre le cimetière parfaitement entretenu chaque jour de l'année. "Nos équipes font des tournantes, ils nettoient chacun des cimetières de Charleroi, les uns après les autres, le tout sans pesticide. Or, à peine arrachés, les mauvaises herbes repoussent rapidement. Il est donc possible qu'un jour le cimetière soit propre, et une semaine plus tard, des chardons ont déjà repoussé".


 

Vos commentaires