En ce moment
 
 

Le nouvel abonnement illimité d'Orange, "promo mensongère" ?

Le nouvel abonnement illimité d'Orange,
 
opérateur, abonnement
 

La publicité pour l'abonnement 'Aigle' de l'opérateur Orange (ex-Mobistar) est actuellement placardée un peu partout en Belgique. Elle promet un internet mobile illimité. Techniquement, il l'est. Mais dans la pratique, au-delà de 20 GB par mois, il devient très… limité.

La quantité d'internet mobile consommée par les Belges ne cesse de croître d'année en année, bien aidée par un cercle vertueux (ou vicieux, selon le point de vue): la 4G est de plus en rapide et de moins en moins chère dans un abonnement -> les applications du smartphone en profitent pour l'utiliser copieusement et sans trop de restrictions, modifiant leur fonctionnement sur base d'une utilisation 100% connectée ->  les opérateurs cherchent toujours plus de vitesse, de couverture réseau.

C'est pour cette raison qu'on se dirige vers une 5G, généralisée en 2020, et qui va encore modifier nos comportements mobiles.

En attendant, et pour se démarquer sur un marché très concurrentiel, Orange, un des trois opérateurs belges, surfe sur notre consommation grandissante de data pour proposer un abonnement entièrement illimité, que ce soit au niveau des minutes d'appels en Belgique (et donc en Europe), des SMS et de l'internet mobile.

Dimitri a vu plusieurs publicités pour cet abonnement baptisé 'Aigle', qui est selon lui "faussement illimité", nous a-t-il expliqué en contactant la rédaction de RTL info via le bouton orange Alertez-nous.

On tombe à 512 Kbps, autant dire rien

Après 20 GB, la vitesse est drastiquement réduite

Etonnés lorsque nous avions reçu le communiqué de presse le 7 février dernier, nous avions dû lire les petites lignes pour comprendre qu'il s'agissait bien d'une certaine vision de l'illimité.

En réalité, le quota d'internet mobile à vitesse maximale est de 20 GB. Ça correspond à 666 MB par jour, ce qui fait déjà beaucoup de photos, vidéos et applications téléchargées.  

Si vous dépassez les 20 GB sur le mois, Orange bride très sérieusement la vitesse de téléchargement. Elle tombe à 512 Kbps, soit 0,5 Mbps. "Autant dire rien", estime Dimitri, frustré par la publicité qu'il a reçu d'Orange. La 4G en Belgique, en effet, vous permet de surfer en moyenne à environ 40 Mbps avec votre smartphone (chiffre 2017).

Autre restriction: au-delà des 20 GB sur un mois, surfer dans l'Union européenne coûtera 0,0072€ par MB, ce qui n'est vraiment pas cher (72 cents pour 100 MB). Mais ce n'est donc plus de l'illimité.

Notre témoin, comme d'autres personnes nous ayant contactés, trouve que "cette promo est mensongère". Et il ne mâche pas ses mots "C'est vraiment arnaquer les gens ! Je trouve cela dégoûtant ! Et je tenais à en parler pour éviter que beaucoup de gens ne se fasse prendre au piège".

Un autre témoin nous a précisé que les MMS illimités avaient disparu de l'abonnement Aigle. Certaines personnes, sans le savoir, envoient des MMS (facturés 50 centimes normalement) lors de l'envoi de SMS groupés, d'une photo via l'application SMS, d'un média via l'appli iMessage de l'iPhone vers un destinataire qui n'a pas iMessage, etc...

tarifsdetails

Orange veut "limiter les abus"

Nous avons soumis ces réactions à l'opérateur. "Ce n'est pas une publicité mensongère, l'abonnement est réellement illimité, il ne faut plus faire attention à son quota mensuel", précise d'emblée Jean-Pascal Bouillon, porte-parole d'Orange en Belgique.

"C'est vrai qu'au-delà de 20 GB, on limite la vitesse à 512 Kbps. Mais cette vitesse permet tout de même de surfer, d'envoyer des emails, d'utiliser les réseaux sociaux et même de regarder une vidéo sur YouTube", estime-t-il. Pour les vidéos, on a un doute sur le confort de vision (oubliez la haute définition, c'est certain).

Si Orange bride les téléchargements, c'est "pour éviter les abus, pour éviter que des gens fassent du streaming en continu, 24h sur 24". L'offre de l'opérateur pourrait alors perturber le marché et lui causer des soucis techniques voire commerciaux…

Orange rappelle qu'en Belgique, "la moyenne de consommation mensuelle d'internet mobile est de 2 GB, donc avec 20 GB, on est déjà dans un usage très intensif".

Enfin, l'opérateur laisse la porte ouverte pour des modifications de cette limite de 20 GB. "En fonction des usages, à l'avenir, on sera amené à revoir le niveau".

 

 




 

Vos commentaires