En ce moment
 
 

Louisa s'indigne du montant facturé par une pharmacie de garde à Schaerbeek: "C'est scandaleux!"

Louisa s'indigne du montant facturé par une pharmacie de garde à Schaerbeek:
 
 

Les pharmaciens de garde ont la possibilité d'appliquer un supplément, à charge du client, lorsque celui-ci se rend sans prescription. Ce montant est-il régulé ? C'est la question que s'est posée une habitante de Machelen, Louisa.

"Je trouve honteux de demander 10,78 euros quand la plupart des pharmacies demandent 5 euros. Est-ce légal ?", s'interroge Louisa via le bouton orange Alertez-nous. Cette habitante de Machelen (Flandre) à la lisière de Bruxelles a été chargée d'un montant qu'elle juge excessif dans une pharmacie de garde. Son mari s'est rendu à Schaerbeek pour acheter deux médicaments pour leur fille souffrante. Elle raconte: "Notre fille, 5 ans, a commencé à pleurer de douleur un soir. Elle avait mal à l'oreille donc on a supposé une otite avec mon mari."

Tout dépend de la prescription

Le couple se renseigne sur internet et repère une pharmacie de garde dans la commune de Schaerbeek. "Mon mari s'est rendu sur place vers 23h", précise Louisa. Mais lorsque la note tombe, c'est la surprise: 25 euros, dont 10,78 euros d'honoraire de garde.

ppp

"J'ai trouvé cela scandaleux. D'habitude, ce n'est jamais plus de 5 euros", lâche la mère de famille qui s'interroge: "Est-ce légal ?" La réponse est oui. En 2019, sous l'impulsion de la ministre Maggie De Block, des changements ont été apportés à la législation encadrant les honoraires de garde des pharmaciens. Depuis août 2019, si vous vous rendez dans une pharmacie de garde, l'élément-clé est le suivant: êtes-vous en possession d'une prescription médicale ou pas ?

Si vous avez une prescription d'un médecin, vous ne devez payer aucun supplément de garde quel que soit le type de médicament prescrit. Pour chaque nuit de garde (22h à 8h), les pharmaciens obtiennent une compensation de l’INAMI: soit une indemnité forfaitaire de 65 euros par nuit de garde, qu'ils aient vendu un médicament ou vingt. 

En revanche, si comme le mari de Louisa, vous vous rendez dans une pharmacie de garde sans prescription médicale, alors les choses se présentent différemment. "Le pharmacien est en droit de vous demander un supplément de garde, dont il peut librement fixer le montant. Ce dernier doit toutefois être raisonnable et être affiché de manière bien visible", explique Alain Chaspierre, secrétaire générale de l'APB et porte-parole de l'organisme. En jetant un rapide coup d'œil sur le ticket de caisse de Louisa et son mari, la pharmacie a bien indiqué le montant de l'honoraire.

hh

Mais ces montants sont-ils régulés? Existe-t-il un cadre pour délimiter ces honoraires qui doivent être "raisonnables" ? "Non, c’est même interdit de déterminer un montant imposé dans le cadre de la compétition libre", fait savoir Lieven Zwaenepoel, président de l'APB. "C’est donc le pharmacien de garde lui-même qui décide individuellement la contribution à charge du patient. C'est lui qui détermine le montant. La seule règle est de l’annoncer au préalable." Ainsi, le pharmacien doit afficher clairement à la vitrine de sa pharmacie le montant de ce supplément.

"On prône pour que ce soit ce seuil d'accessibilité soit le plus raisonnable possible. Mais il faut savoir que le pharmacien qui preste cette garde travaille aussi le lendemain matin dans la pharmacie. Il faut donc trouver un équilibre", rappelle Alain Chaspierre.

Sur le site pharmacie.be, on peut trouver des informations sur le rôle de garde des pharmacies à proximité de chez soi.

En attendant Louisa, elle, accuse le coup: "J'aurai compris de payer 5 euros. On réveille le pharmacien dans son sommeil, mais ce prix-là (10,78 euros)…" )…" Une situation que regrette Alain Chaspierre:" Le revers de la médaille, c'est que certaines personnes considèrent la pharmacie comme un night- shop ; ce qui n’est pas le cas. Il faut donc aussi empêcher le recours à la pharmacie pour des choses qui ne sont pas nécessaires"

Par ailleurs, chaque pharmacien doit s'engager à prester un rôle de garde afin d'apporter une accessibilité maximale.




 

Vos commentaires