En ce moment
 
 

Michel, un Belge placé en quarantaine à Tenerife, doit recevoir ses médicaments pour le cœur: "Pour nous, c'est stressant"

  • Coronavirus: confiné à Tenerife, Michel va recevoir ses médicaments

  • Coronavirus: confiné à Tenerife, Michel va recevoir ses médicaments

 

Nous vous parlions de Michel, un Belge placé en quarantaine à Tenerife, qui expliquait ne plus avoir suffisamment de médicaments pour poursuivre son traitement. Nous avons pris de ses nouvelles ce vendredi après-midi.

Anne reçoit des nouvelles de son père Michel quotidiennement. Nous vous en parlions sur RTL INFO, il fait partie de ces belges en quarantaine à Tenerife. Une situation particulièrement délicate pour lui puisqu'il souffre d'un problème cardiaque et doit prendre, chaque jour, des médicaments. Il n'en avait plus assez pour tenir durant la période de quarantaine. Mais une solution a été trouvée. Le tour-opérateur TUI s'est engagé à lui faire parvenir les médicaments nécessaires à 15h, à la réception de l'hôtel, ce vendredi.

Mais d'après nos informations prises un peu plus tard, TUI nous a indiqué que les médicaments étaient en train d'être acheminés, mais que leur transfert avait pris du retard.

"On a prévu un colis"

La fille de Michel a tout de même prévu le coup au cas où le tour-opérateur ne tenait pas ses engagements: "On a prévu un colis postal avec ma belle-sœur. Les médicaments sont prêts à être envoyés. On attendait le dernier délai aujourd'hui pour savoir si TUI tenait son engagement à lui envoyer ses médicaments, et si pas, on lui enverra son colis dès aujourd'hui, pour être sûr qu'il puisse continuer son traitement".

Face au retard pris du côté de TUI, nous avons recontacté la fille de Michel ce vendredi après-midi. Elle nous a expliqué que le colis serait transporté par une personne qui décolle pour Tenerife ce samedi à 7h30. Cette personne nous avait contactés pour proposer son aide.

"Pour nous, c'est stressant en tant qu'enfant"

La situation est angoissante pour les proches de Michel. "Il a déjà eu beaucoup de problèmes de santé, donc c'est vrai que pour nous, c'est stressant en tant qu'enfant. Ça reste nos parents. Il y a déjà le souci du Coronavirus, et on sait que les personnes qui sont déjà malades à la base ont plus de risques. Pour nous, c'est d'autant plus stressant de savoir qu'il n'a pas ses médicaments en suffisance".

Michel pourra normalement quitter l'hôtel et rentrer en Belgique le 9 mars. Mais il n'a toujours pas de confirmation.

 

Vos commentaires