En ce moment
 
 

Militant anti-corrida: "De jeunes enfants peuvent assister à ces tortures" (vidéo)

 
 

Un internaute nous a envoyé une vidéo de corrida dans la région de Nîmes pour justifier l'action des militants de la cause animale, notamment le 8 octobre dernier dans les arènes de Rodilhan.

Certains d'entre vous s'en souviennent peut-être. Il y a quelques semaines, nous publiions un article relatant l'opération d'une centaine de militants anti-corrida, le 8 octobre dernier, dans les arènes de Rodilhan à Nîmes, théâtre de la finale de "Graine de Toreros", un concours de corrida qui s'étire d'avril à octobre. Ceux-ci s'introduirent dans l'arène avant de s'en faire sortir avec brutalité, un quart d'heure plus tard, par des défenseurs de la tauromachie. Les faits furent filmés et la vidéo amateur rapidement diffusées sur internet. La violence dont elle témoignait choqua plus d'un internaute, en particulier parmi les défenseurs de la cause animale. L'un de ses visages les plus connus, Brigitte Bardot mit en ligne une lettre ouverte au ministre de la culture, Frédéric Mitterand, défenseur de la corrida qu'il a d'ailleurs récemment inscrite à l'inventaire du patrimoine immatériel français, ce qui faisait écrire à l'ancienne actrice française qu'il projettait ainsi d'"élever la torture au rang de culture".

Aujourd'hui, notre rédaction a reçu une vidéo montrant la mise à mort d'un taureau lors d'une de ces corridas. L'expéditeur souhaite montrer de façon claire la raison qui a poussé des militants à perturber la corrida de Rodilhan. On y voit un torero mettre à mort l'animal. Voici la vidéo et le message de l'expéditeur: "Vous avez montré la manifestation à Rodilhan du 8 octobre dernier. Peut-être pourriez-vous aussi montrer ce que les manifestants ont tenté de faire annuler. Beaucoup de personnes croient savoir ce qu'est une corrida, mais n'en ont que l'image édulcorée véhiculée par les films et les romans. Et dans ce cas-ci, ce n'était même pas des taureaux, mais des veaux."

Quant à la personne qui a publié la vidéo sur le web, elle a écrit: "Voilà, dans quelques villages aux alentours de Nîmes, il existe un tournoi où de jeunes tortionnaires se mesurent... C'est à celui qui tuera le mieux. Honte à la France qui laisse de telles choses se produirent... D'autant plus que de jeunes enfants peuvent assister à ces tortures données en spectacle ! Que fait le gouvernement ?"




 

Vos commentaires