En ce moment
 
 

Nathalie filme un renard peu farouche dans un parc en plein jour à Bruxelles: "Surtout ne les nourrissez pas !"

 
 

En se baladant samedi après-midi dans un parc pour profiter du beau temps, une Bruxelloise a vu un renard roux se promener sur la pelouse. "Un petit renard parmi les promeneurs", écrit Nathalie via notre bouton orange Alertez-nous. Elle a filmé la scène.

Sur la vidéo, on voit le petit mammifère adopter un comportement peu farouche. Malgré la musique et l’agitation, le goupil s’arrête pour manger à quelques mètres de promeneurs qui l’observent.

Apercevoir un renard roux dans les milieux urbains est de plus en plus fréquent. Originaire de la campagne, le petit animal est aujourd’hui présent en nombre un peu partout à Bruxelles, où il a vite réussi à s’adapter à l’environnement. Il y a trouvé de la nourriture en suffisance (notamment les déchets dans les poubelles). En général, maître Goupil se promène la nuit. Il peut s’aventurer dans les jardins, les parcs et les rues.

Les renards bruxellois sont sains et n’ont pas par nature un comportement agressif 

"C’est impossible de chiffrer la population des renards dans la capitale. Nous ne disposons d’aucun chiffre", indique un naturaliste du département biodiversité de Bruxelles Environnement. "On sait qu’ils apprécient particulièrement les communes avec jardins qui sont plus aptes à recevoir les terriers. Pour la femelle, un abri de jardin est un luxe inouï car il lui permet de mettre ses petits, qui n’ont pas encore de poils les premiers jours, à l’abri de la pluie", explique le spécialiste. "Par contre, les parcs ne sont pas fort utilisés par les renards pour leurs terriers parce qu’il y a souvent beaucoup de chiens", ajoute-t-il.

Selon Bruxelles Environnement, ce petit mammifère n’est pas dangereux: "Depuis la nuit des temps, le renard a mauvais presse. Ce n’est pourtant pas mérité. Différentes études révèlent à cet égard que les renards bruxellois sont sains et n’ont pas par nature un comportement agressif vis-à-vis des animaux domestiques ou de l’homme". Le renard roux est d’ailleurs une espèce de mammifère sauvage strictement protégé. Et l’une de ses caractéristiques est son caractère peu farouche, souligne l’institut bruxellois.

Concernant la rage, la maladie est éradiquée en Belgique depuis 20 ans. La population des renards de la capitale est par ailleurs souvent contrôlée pour vérifier qu’ils ne sont pas porteurs de maladies.

Surtout, ne donnez pas à manger aux renards !

Sur la vidéo envoyée par Nathalie, un homme donne de la nourriture au petit mammifère qui semble se délecter. Même si cela part sans doute d’une bonne intention, c’est une très mauvaise idée.

Pour éviter une augmentation artificielle de la population des renards dans la capitale, Bruxelles Environnement rappelle qu’il est crucial de ne pas volontairement leur donner à manger. Certains habitants ont en effet pris l’habitude de leur donner à manger. "Dans l’intérêt du renard sur le long terme, nous le déconseillons fortement. En ville, il y a beaucoup plus de nourriture qu’à la campagne et donc, ce n’est pas la peine de le nourrir", souligne le naturaliste.

Cela rend non seulement le goupil plus fainéant: pourquoi se fatiguer à chasser des rats ou des souris ? Et cette proximité entre l’homme et cet animal sauvage risque aussi de provoquer un incident, comme une morsure. "On ne peut prévoir la réaction de certaines personnes qui auraient la trouille par exemple. On ne peut pas les blâmer pour ça, mais s’il y a un jour un accident, cela ferait la Une des journaux. Et c’est le renard qui pourrait en pâtir", prévient le naturaliste.

Si vous apercevez un renard, rappelez-vous qu’il s’agit d’un animal sauvage. Observez-le avec respect et prudence, sans le déranger. Et n’hésitez pas à prendre une photo ou à le filmer pour immortaliser cette rencontre.




 

Vos commentaires