En ce moment
 
 

Un chien meurt de chaleur dans une voiture à Anhée: Océane a essayé de le sauver, en vain

Un chien meurt de chaleur dans une voiture à Anhée: Océane a essayé de le sauver, en vain

"N'y a-t-il pas assez de campagne pour éviter ce genre de chose?", demande avec stupeur Océane via notre bouton orange Alertez-nous. Dimanche après-midi, elle a tenté de secourir un chien enfermé dans une voiture alors que le thermomètre dépassait les 25 degrés. Les faits se sont déroulés à Haut-le-Wastia, dans la région d'Anhée en province de Namur.

"Nous avons fait une marche Adeps. À la fin de celle-ci, nous avons entendu un chien respirer très fort dans une voiture. Etant donné que c'était la fête du village, nous avons fait un appel micro afin de retrouver le propriétaire pour signaler que le chien avait vraiment trop chaud", raconte-t-elle.


"Nous avons réussi à ouvrir la portière"

Le temps de faire l'aller-retour jusqu'au véhicule, l'animal était visiblement en très mauvais état. "Le chien, un bouledogue français, s'étouffait déjà dans son vomi et convulsait. Nous avons réussi à ouvrir la portière. J'ai extrait le chien du coffre. Nous l'avons allongé, nous avons essayé de l'hydrater et le rafraîchir", poursuit Océane.

Pendant ce temps, une passante aurait appelé la police qui serait rapidement arrivée sur place. Une intervention confirmée par les forces de l'ordre. "Des gens ont réussi à ouvrir la portière du véhicule où se trouvait le chien car une fenêtre était légèrement ouverte", précise le commissaire Bernard Dehon de la police locale de la Haute-Meuse.

D'après Océane, un agriculteur local a également contacté un vétérinaire. "Selon lui, hormis le rafraîchir et espérer, il n'y avait pas grand-chose de plus à faire. Nous l'avons mis dans un endroit frais et l'avons rafraîchi autant que possible", relate-t-elle.

Les chiens ne transpirent pas mais ils halètent pour évacuer la chaleur et refroidir le cerveau. Le risque d'un coup de chaleur est donc plus important pour eux que pour les humains

"Le risque d'un coup de chaleur est plus important pour les chiens"

Laisser un chien dans une voiture en cas de fortes chaleurs représente évidemment un grand danger. "Quand il fait 25 degrés dehors, cela peut grimper jusqu'à 35-40 degrés dans une voiture fermée. Et le problème, c'est que les chiens ne transpirent pas mais ils halètent pour évacuer la chaleur et refroidir le cerveau. Le risque d'un coup de chaleur est donc plus important pour eux que pour les humains", indique Joël Dehasse, vétérinaire et comportementaliste.

Si le corps du chien est mouillé, cela sera plus facile pour lui d'évacuer la chaleur. "Au-delà de 25 degrés, on recommande donc de mouiller ses poils. Il est conseillé de le refroidir progressivement. Il ne faut donc pas utiliser de l'eau glaciale pour éviter un choc thermique. On peut aussi utiliser un ventilateur pour accélérer l'évaporation de l'eau et évidemment mettre l'animal à l'ombre, dans un endroit frais", conseille le vétérinaire. Selon lui, il existe aussi des manteaux rafraîchissants.

Malgré l'intervention d'Océane, le bouledogue est finalement décédé. "Malheureusement, le chien est resté beaucoup trop longtemps dans l'habitacle. Il est mort entouré d'étrangers. Nous l'avons trouvé à 15h40. Il est mort vers 16h30. Il a agonisé pendant une heure", regrette-t-elle. "À 17h, nous n'avions toujours aucune nouvelle du maître sans cœur."


Les propriétaires retrouvés par la police 

Grâce au numéro d'immatriculation de la voiture, la police a pu contacter les propriétaires. "Ce couple a démarré la marche Adeps avec ses deux chiens. Mais visiblement l'un d'eux n'avançait pas et avait des difficultés à marcher. Ils ont donc décidé de le remettre dans leur voiture en laissant une vitre un peu ouverte. Ils n'ont manifestement pas bien évalué la chaleur et l'état de leur animal", indique le commissaire Bernard Dehon. La police a constaté les faits avant de dresser un procès-verbal qui sera transmis au parquet de Namur. 

"Nous recevons de plus en plus ce genre d'appels", affirme le policier. "Peut-être que cela coïncide avec le fait que les vagues de chaleur sont plus nombreuses et que les gens sont de plus en plus sensibles au bien-être animal."

"Selon la police, le propriétaire recevra une simple amende. Une sanction bien trop clémente quand on a vu les souffrances et l'agonie de ce chien", estime Océane.Une information qui n'est pas confirmée par le commissaire Dehon. "C'est au parquet de décider d'éventuelles sanctions pour négligence animale. Il peut s'agir de peines pénales et/ou administratives", précise-t-il.

Il y a un an, le gouvernement wallon a adopté le Code du bien-être animal. L'abandon, la négligence et la maltraitance sont notamment interdits. Cette série de mesures visent à améliorer le sort des animaux.

Vos commentaires