En ce moment
 
 

"Le bâtiment n’existe plus!": qu’est-il arrivé au célèbre restaurant Le Cabestan à Uccle?

A gauche, le restaurant en mai 2017 sur Google Street View, à droite, le restaurant le 14 novembre 2019 posté par Mateusz23 sur reddit

Julien nous a contactés via notre bouton orange Alertez-nous "suite à un mystère", comme il nous le dit : "Le restaurant ucclois Le Cabestan a disparu! Le bâtiment n’existe plus et il est impossible de joindre le resto. L'établissement est pourtant toujours "en vie" sur internet."

Une institution bruxelloise

Ex-habitué des lieux, Julien explique qu’il s’agit pourtant d’une institution "connue dans tout le sud de Bruxelles". Et de fait, pour ceux qui ne connaissent pas le n°16 place Saint-Job à Uccle, imaginez un café-restaurant ouvert depuis les années 80, où l’on peut manger 24h/24, 7 jours sur 7, des plats classiques comme les spaghettis bolognaise ou le stoemp saucisse, faits maison et à moins de 10€. Ajoutez-y une terrasse ensoleillée l’été et couverte l’hiver et un écran géant pour regarder le foot… Vous comprenez maintenant pourquoi l’établissement parle tant aux fêtards bruxellois, et pourquoi ceux-ci s’inquiètent de sa disparition.

Pourtant, un petit tour sur leur page Facebook nous apprend déjà qu’il ne s’agit nullement d’une disparition, mais d’un arrêt temporaire depuis le 20 octobre dernier pour raison de travaux. C’est juste qu’entre des travaux dans un restaurant et raser tout le bâtiment, il y a une marge que certains n’imaginaient pas.

Plutôt que des petites transformations, on a décidé d'abattre et reconstruire

Jacques Blondiau, le patron, nous explique donc que les habitués ne doivent pas s’inquiéter. Il revient sur les deux raisons de ces travaux. "Notre voisin a décidé de construire le terrain adjacent au Cabestan sur une hauteur de 4 étages. Ceci allait transformer l’accès extérieur à la terrasse en un passage de 1,20 m de large à ciel ouvert ce qui est peu esthétique et peu engageant. De plus la cuisine fonctionnant 24/24 devait être refaite."

C’est là qu’une décision difficile mais indispensable a dû être prise : "Plutôt que de faire des petites transformations, nous avons décidé d’abattre et reconstruire. Le nouveau local aura beaucoup d’avantages pour les clients. Il sera accessible de plein pied, il ne faudra plus traverser la cuisine pour accéder à la terrasse, la cuisine sera plus grande et mieux équipée. Les sanitaires seront également plus grands et la hauteur des caves permettra des meilleures conditions de travail et un plus grand stockage."

Réouverture au plus tôt fin octobre 2020

Un nouveau Cabestan 2.0 donc, dont "la réouverture est prévue fin octobre, mais rien n’est garanti", comme toujours avec les travaux dans le bâtiment. Les clients retrouveront donc un jour leurs habitudes, d’autant que "la carte, les horaires ainsi que les prix ne changeront pas", insiste M. Blondiau.

Malheureusement, cet arrêt de longue durée ne s’est pas fait sans quelques pincements au cœur. "Pour le personnel, la législation n’a pas permis de le mettre au chômage technique. Il a donc dû être licencié ! Nous espérons pouvoir le récupérer à la réouverture. Cela plus le manque de contact avec notre clientèle que nous avons servie sans interruption depuis 33 ans n’est pas chose facile à vivre mais c’est le prix à payer pour progresser."

Vos commentaires