En ce moment
 

Arthur renversé à vélo par un gros pick-up qui a pris la fuite à Perwez: "hors de lui", son père lance un appel sur Facebook (vidéo)

Thibaut a reçu un appel des plus angoissants pour un père de famille: son fils a été renversé par une voiture alors qu'il circulait à vélo sur une très petite route de campagne. Le conducteur ne s'est pas arrêté après avoir percuté Arthur avec son rétroviseur. Thibaut va aller déposer plainte auprès de la police mais il a déjà fait un appel à témoin sur le réseau social.

On le sait, les cyclistes sont des usagers faibles sur la route, surtout en Wallonie, où très peu de pistes leur sont réservées. Thibaut Ullens, habitant de Perwez, est bien placé pour le savoir. Il est président d'un club de VTT et doit souvent faire face au manque d'attention des automobilistes.

Mardi soir, un nouvel accident est arrivé. Et c'est son fils Arthur, un ado de 15 ans, qui en a fait les frais. "C'est un sportif, un VTT-iste. Il effectuait une boucle d'entraînement comme il le fait régulièrement, sur la route".

Comme il connait les dangers de la cohabitation avec les voitures, "il essaie de s'entraîner sur des routes où il n'y a pas de circulation".

Mais "hier (mardi), sur un petit chemin très étroit, un chemin dit de remembrement, prévu pour que les tracteurs accèdent aux champs, un 4x4 de type pick-up américain l'a heurté avec son rétroviseur. Il a heurté son bras, ce qui l'a déséquilibré. Il a fait une lourde chute et pendant plusieurs minutes, il est resté seul, allongé au sol".

Plus de peur que de mal

Heureusement, "un cycliste qui passait par hasard s'est arrêté et il a réussi à m'appeler". Vu le chemin "qui n'a même pas de nom", les secours "ont mis énormément de temps à arriver, plus d'une demi-heure".

Après un passage par l'hôpital Saint-Pierre, Arthur s'en sort "avec plus de peur que de mal: il n'a rien de cassé mais il a des contusions à la hanche et à l'épaule, ainsi que des brûlures dues au frottement. Il a du mal à marcher ou à rester couché".

Un message sur Facebook pour sensibiliser

Thibaut va aller déposer plainte à la police ce mercredi. Il a posté entretemps une vidéo sur Facebook (voir ci-dessus), prise alors qu'ils attendaient les secours. On y voit Arthur à terre, avec un pull en guise de couverture. "C'est inhumain de laisser quelqu'un pour mort sur la route", peut-on entendre dans ce message.

S'il cherche à rassembler des témoignages sur "ce qui est visiblement un 4x4 noir déjà aperçu à Perwez", conduit par "un inconscient qui roule comme un fou", c'est surtout pour sensibiliser l'opinion publique et les politiques aux dangers quotidiens rencontrés par les cyclistes.

"Je suis hors de moi. Je suis du milieu du cyclisme et il n'y a pas une semaine sans qu'on me rapporte un incident entre cyclistes et automobilistes. Les gens sont de plus en plus égoïstes et croient que la route leur appartient. Il y a de plus en plus d'accidents et il faut que cela cesse".

Thibaut Ullens veut interpeller les politiques sur ces chemins de remembrement. "Il y a ce panneau avec un tracteur et un enfant qui joue, ainsi qu'un cycliste et un promeneur. Les automobilistes n'ont normalement pas accès à ces rues-là (les communes doivent fixer leurs règles car théoriquement ces rues font partie de la voie publique, mais à Perwez elles sont bien interdites aux voitures, NDLR). Mais force est de constater qu'aux heures de pointe, sur certains chemins, on voit deux voitures par minute, c'est presque une autoroute".

Ce père de famille veut "des sanctions" à l'égard de ceux qui ne respectent pas cette interdiction.

La police a besoin d'aide

La police de Perwez nous a confirmé l'information. "Un policier s'est rendu sur place mardi à 18h, pour un accident entre un cycliste et une voiture dans un chemin entre la rue de Long Pré et la rue des Carrières. Nous n'avons que peu d'informations sur le véhicule et sur le conducteur" qui "si effectivement il a remarqué qu'il avait touché le cycliste", est coupable d'un délit de fuite.

Si vous avez des informations à ce sujet, la police locale est demandeuse. "Les témoins peuvent joindre la zone de police Brabant wallon est au 010 23 95 30".

Vos commentaires