En ce moment
 
 

Clem valse avec sa voiture dans les sapins: elle est secourue dans l'obscurité par Laurent, un héros ordinaire

Clem valse avec sa voiture dans les sapins: elle est secourue dans l'obscurité par Laurent, un héros ordinaire

Clémentine a été victime d'un impressionnant accident de la route un soir de décembre sur la route de Lierneux. La jeune fille de 23 ans s'en est sortie, notamment grâce à l'intervention de Laurent, un habitant de Manhay. Via la bouton orange Alertez-nous, les parents de l'étudiante veulent rendre hommage "à cet automobiliste héroïque".

Attention spoiler (révélation sur le dénouement) : si vous aimez les histoires qui finissent bien, ne quittez pas cette page. Et pourtant, les événements n'avaient pas exactement bien commencé...

Vendredi 7 décembre aux alentours de 17h, Clémentine, étudiante en psychologie de 23 ans, circule en voiture sur la route entre Vaux-Chavanne et Lierneux en province de Liège. Les conditions météo sont mauvaises : il fait froid et il pleut abondamment. Prudente, la jeune fille tente de rouler le plus à droite possible pour éviter les véhicules venant en sens inverse. Malheureusement, sa voiture glisse et se précipite sur le bas-côté. Elle fait des tonneaux et termine sa course dans une sapinière, sur le toit à 15 mètres de la chaussée. Dans l'obscurité totale, la jeune fille est choquée.


Pas le temps d'hésiter

De l'autre côté de la route, il y a Laurent. L'automobiliste a quitté le travail plus tôt en cette fin d'après-midi, car il est à la recherche d'un cadeau pour l'un de ses fils. Le mécanicien croise la jeune fille. Il regarde dans le rétroviseur et se rend compte que quelque chose ne va pas : "Je vois que la voiture glisse et qu'elle va partir dans les bois" raconte-t-il.

Il fait noir. Laurent ne distingue pas grand-chose mais il décide de faire demi-tour : "Je n'hésite pas une seconde. Si j'étais victime d'un accident, j’aimerais bien qu’on vienne me chercher". Il gare sa voiture et guidé par la lampe de son gsm, il avance tant bien que mal jusqu'au lieu du sinistre.

Dans un premier temps, l'habitant de Manhay ne voit personne, il se rapproche : "J'ai peur, je crie mais je ne sais pas sur qui je vais tomber. La personne est encore attachée dans son siège mais elle réussit à se détacher et chute sur le toit de la voiture". Laurent fait la connaissance de Clémentine : "Complètement sonnée, elle s’agite pour chercher son téléphone. J'essaye de la calmer et l'aide à sortir de la voiture". La jeune fille emprunte une fenêtre et se retrouve à quatre pattes sur le véhicule. Il tombe des cordes.

"Je fais sonner son téléphone et je le retrouve quelques mètres puis loin. Je l'accompagne jusqu'à ma voiture, pour appeler les secours et ses parents à l'abri", poursuit Laurent.

Les parents de Clémentine reçoivent l'angoissant coup de fil et accourent sur les lieux de l'accident, conscients que leur fille a eu "beaucoup de chance" : "La voiture sur le toit, à 15 mètres de la route... Si personne ne s'arrête, personne ne sait où elle est. La situation aurait pu être dramatique", confie François, le papa.


"Un petit rayon de lumière"

Quelques minutes plus tard, l'ambulance arrive et embarque Clémentine et sa mère. La jeune fille est conduite au CHU de Liège pour y subir des examens de contrôle. Heureusement, elle ne souffre que de contusions. Elle peut quitter l'hôpital le soir-même mais elle doit rester au repos complet durant huit jours. Laurent téléphone également le lendemain à Clémentine pour s'assurer que cette dernière va bien.

Les parents de l'étudiante n'oublieront jamais les gestes posés par Laurent ce soir de décembre, ils lui ont d'ailleurs écrit une lettre pour le remercier. "Cet homme a eu un comportement exemplaire, on lui doit une fière chandelle", témoigne François.

Dans cette lettre, les parents extrêmement reconnaissants estiment "qu'un drame a été évité et que c'est grâce au comportement spontané et réactif" de Laurent. "Sans vous", disent-ils, "notre fille aurait pu se retrouver dans une situation de stress extrême et de grand danger."

Laurent a reçu la missive, il confie que "ça lui a fait plaisir". Si les parents de Clémentine nous ont contactés, c'est avant tout parce qu'ils estiment que ce comportement mérite d'être souligné : "On parle beaucoup de choses tristes, de violences, d’intolérance... C'est bon que de temps en temps, un petit rayon de lumière vienne éclairer tout ça". Une belle conclusion qui inspirera sans doute d'autres héros qui s'ignorent.

Vos commentaires