En ce moment
 
 

Stib perturbée par la grève nationale: la colère matinale de Frédéric, infirmier, qui se retrouve sans moyen de transport

Stib perturbée par la grève nationale: la colère matinale de Frédéric, infirmier, qui se retrouve sans moyen de transport
(c) Alertez-nous - RTL INFO
 
 

La grève nationale menée par les syndicats FGTB et CSC a des conséquences pour les navetteurs puisqu'une partie des bus, trams et trains ne circulent pas aujourd'hui. Frédéric, infirmier, déclarait en être victime tôt ce matin alors qu'il devait se rendre au travail, ce qui provoquait sa colère exprimée via notre bouton orange Alertez-nous. "Infirmier, je suis pris en otage par la Stib. Je devrais me payer un taxi non remboursé par mon employeur ou faire 10 km à pied aller et 10km retour. Prendre l'usager en otage est crapuleux et honteux car c'est tirer sur ceux qui subissent le même sort", estimait-il.

La STIB et les TEC conseillent aux usagers de trouver absolument des alternatives. Côté SNCB un service minimum est assuré: un train sur deux devrait circuler. Dans le détail, deux trains IC sur trois circuleront (trains circulants entre les grandes villes), de même que deux trains S (offre suburbaine) sur trois et deux trains L sur trois. Par contre, la plupart des trains P (qui roulent exclusivement pendant les heures de pointe du matin et du soir) ne circuleront pas et quelques plus petites gares seront peu voire pas desservies. L'offre vers la Côte sera elle aussi réduite.  

Ce mouvement de grève a commencé hier soir à 22h à l'appel de deux syndicats, la CSC et la FGTB, qui réclament une hausse salariale plus importante que les 0,4% prévus hors indexation. Les syndicats veulent faire pression sur le patronat pour obtenir de meilleures conditions pour l'Accord interprofessionnel 2021-2022. 




 

Vos commentaires