En ce moment
 
 

Un Montois remporte le Mondial du Tatouage: "C'est la plus grande pièce que j'ai jamais faite" (photos)

Après trois jours de compétition, Seb Ink Me est épuisé mais comblé d'avoir remporté le Best of Show, prix tant convoité de l'évènement international qui a réuni le week-end dernier des tatoueurs du monde entier.

Seb Ink Me, tatoueur belge, a remporté la neuvième édition du Mondial du Tatouage qui s'est déroulée à Paris les 15,16 et 17 février. L'artiste du shop "Noir charbon" à Mons est reparti avec le "Best of Show", le prix le plus convoité de cet évènement devenu une référence dans le domaine. Il a réalisé cette œuvre en collaboration avec le français Bichon, un de ses amis tatoueurs.

© Instagram Noir Charbon

"Ça a été une grosse expérience"

Cette année, 420 tatoueurs du monde entier se sont affrontés à la Grande Halle de la Villette. Des artistes divers et variés ont dévoilé leur talent et ont exprimé leur créativité.

Durant le rassemblement créé en 1999, plusieurs prix sont décernés dans différentes catégories. Chaque jour, un trophée est attribué au meilleur tatouage de la journée. Il s'agit du "Best of day". A la fin de l'évènement, le "Best of show", remporté cette année par Seb Ink Me et Bichon, est décerné au meilleur tatouage de la convention.

"On a eu l'honneur d'avoir ce prix après trois jours de boulot sur une cliente exceptionnellement forte mentalement. Ça a été vraiment une grosse expérience autant pour nous en tant que tatoueurs que pour elle en tant que tatouée", détaille le Montois qui participait à cette convention internationale pour la sixième fois. Ce dernier se dit épuisé... mais comblé.


 
 © Instagram Noir Charbon

"On a préparé ça à trois. Bichon et moi-même pour le dessin, et Patricia, le modèle, a validé la proposition qu'on lui a faite", précise le quarantenaire spécialisé dans les grands tatouages. "Mais là, c'est la plus grande pièce que j'ai jamais faite", reconnaît-il.

Le Belge est également très fier de l'avoir réalisé avec Bichon, son ami de longue date. "C'est un Vannetais. Il faut savoir que la ville de Mons et la ville de Vannes en Bretagne sont jumelées. Je trouvais que c'était un chouette clin d'œil", nous explique l'artiste Montois.

 
"C'est un prix qui représente l'ensemble de ma carrière"

Le Belge de 41 ans nous confie être encore sur un nuage, deux jours après sa victoire. "Ca fait 15 ans que je tatoue. J'ai un peu parcouru le monde parce que j'ai été invité dans pas mal d'endroits tout au long de ma carrière. Ce week-end a été un peu "the cherry on the cake" avec ce prix qui nous a été décerné à Bichon et à moi. C'est un prix qui représente l'ensemble de ma carrière. Je ne pense pas que je pourrais avoir un prix plus important car pour moi il n'y a pas plus important. C'est un vrai aboutissement", renchérit le Wallon.

Seb ink Me et Bichon ont donc été plus qu'heureux de repartir avec une tête de panthère sculptée par l'artiste Tin-Tin. Selon le Belge, remporter cette compétition est une véritable reconnaissance dans le milieu. "Le Mondial du Tatouage reste une des plus grandes conventions mondiales du tatouage. Tin-Tin, l'organisateur, est une personne qui a énormément travaillé tout au long de sa carrière pour amener le tatouage à ce qu'il est. Et en organisant cette convention, il nous permet de pouvoir être "l'élite mondiale du tattoo". Il y a des gens qui viennent de partout dans le monde... Du Japon, des Etats Unis", précise le tatoueur, encore aux anges deux jours après sa consécration.

© Instagram Noir Charbon

"Le "best of Show" c'est le Graal"

"Pour moi, c'est une consécration d'avoir le premier prix lors d'un évènement aussi important mondialement (...) Ce prix c'est le summum. Jamais, dans ma vie je n'aurais pensé pouvoir atteindre un prix pareil. Le "best of Show" c'est le Graal", avoue celui qui est passionné par cet art depuis ses 12 ans.

Il nous raconte que le virus du tattoo lui est venu lorsqu'il a vu le tatouage du petit ami de sa cousine. "Ça m'a émerveillé", se souvient-il. L'envie de réaliser des œuvres d'art sur peau ne l'a jamais quitté. Il a débuté sa carrière à 24 ans avec un maître d'apprentissage. Enfin tatoueur confirmé, il a déménagé à Bruxelles où il a travaillé dans un salon de tatouage. C'est dans la capitale belge qu'il a rencontré Thalie, l'amour de sa vie.

Ce dernier ne cache pas l'admiration qu'il a pour sa femme. "Elle est "tout" mon épouse. C'est mon manager, c'est ma femme, c'est ma maîtresse, c'est ma meilleure amie, c'est toute ma vie. C'est grâce à elle que j'en suis à ce niveau-là et que j'ai pu évoluer comme ça. Je ne la remercierai jamais assez", lance l'homme amoureux.

Quelques années plus tard, le couple de tatoueurs a quitté la Belgique pour s'installer à Perpignan. Durant 6 ans, Seb et Thalie ont travaillé ensemble dans leur propre "shop". Il y a 3 ans, le duo a fini par reposer ses valises à Mons, où il a ouvert le salon "Noir Charbon".


"En Belgique on a vraiment de bons tatoueurs"

Seb Ink Me est le deuxième Belge qui remporte le fameux prix. En 2016, Jean-Pierre Mottin, un Liégeois est également reparti avec le trophée du "Best of show", nous informe le Montois. "C'est chouette de pouvoir signaler qu'en Belgique, on a vraiment de bons tatoueurs", lance l'artiste.

"C'est un avancement supplémentaire pour les gens qui ont le même genre de style que moi. C'est un titre mondial qui fait avancer ce style graphique dans le tattoo, de manière générale. C'est super cool pour la Belgique. Ce sont des domaines différents, mais lors de la Coupe du Monde, la Belgique a excellé. En hockey, elle a excellé. En golf, on est champion du monde. Les Belges se défoncent pour le moment. Je trouve que c'est génial. C'est vraiment incroyable. Je suis content d'avoir pu apporter ma petite pierre à l'édifice. C'est mortel", se réjouit le tatoueur heureux d'être reconnu par ses pairs.

Vos commentaires