En ce moment
 

"Je suis amoureuse d'un lustre": Amanda, objectum-sexuelle, se sent incomprise par son entourage (vidéo)

"Je suis amoureuse d'un lustre": Amanda, objectum-sexuelle, se sent incomprise par son entourage (vidéo)
© Truly - Youtube
 
 

Amanda est amoureuse d'un lustre. La femme, qui vit à Leeds en Angleterre, confie à Truly qu'elle a toujours eu un lien particulier avec les objets. Mais ce n'est qu'à la fin de son adolescence qu'elle a réalisé qu'elle était objectum-sexuelle - un terme qui signifie une attirance pour les objets plutôt que pour les personnes. "J'étais amoureuse d'une batterie quand j'avais 14 ans. Ensuite, des années plus tard, je suis tombée amoureuse du drapeau américain et de la statue de la Liberté".

Elle entretient aujourd'hui ce qu'elle considère être "une relation" avec un lustre appelé Lumière. "Il est amusant et beau. Il a 100 ans. Il est symétrique", détaille-t-elle pour justifier son attirance pour cet objet. "Je l'ai trouvé sur eBay, il était en Allemagne. Je suis tout de suite tombée amoureuse de son énergie et de ses ondes positives". 

Amanda, qui collectionne les lustres, souhaite briser les idées fausses sur ce type d'amours. "C'est difficile, car personne ne me comprend". L'Anglaise affirme que les gens ne lui donnent pas l'occasion d'expliquer son intérêt amoureux inhabituel. 

Une vidéo Youtube a été intégrée à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'youtube' pour afficher ce contenu.

La femme a dû faire face à d'innombrables jugements de la part de personnes qui ne comprenaient pas son amour, mais elle est convaincue que peu importe ce que vous faites, ce que vous aimez ou comment vous agissez, il y aura toujours des gens qui ne vous accepteront pas - alors elle s'est acceptée et dit n'avoir jamais été aussi heureuse.

"Je fais cette interview pour ouvrir les yeux des gens, non seulement sur l'objectum-sexualité, mais aussi à tous ceux qui se sentent exclus ou différents, car ce qui compte, c'est votre santé et votre bonheur", dit-elle à Truly.

"D'une manière générale, je pense qu'il y a encore beaucoup d'incompréhension dans le monde. Mais les gens sont de plus en plus ouverts à la différence. Il y a plus d'acceptations qu'avant, mais il y a certainement encore du travail à faire".

Amanda a connu deux hommes dans sa vie. Elle a entretenu des relations avec eux, mais sa relation avec Lumière est différente, dit-elle. Elle pense que tout le monde ne ressent pas les énergies des objets de la même façon qu'elle.

Cependant, elle n'est pas fermée à l'idée de rencontrer un "humain" un jour et à vivre une histoire d'amour avec lui. Mais pour le moment, Amanda embrasse son lustre et cela lui suffit.


 

Vos commentaires