En ce moment
 

"Look up", l’ode anti-technologie qui séduit les internautes (VIDEO)

 
 

Gary Turk est l’auteur d’une vidéo qui dénonce en poésie les travers de notre société hyper connectée. Une oeuvre qui fait un carton… sur Internet !

« J’ai 422 amis, et pourtant je suis seul. Je parle avec chacun d’eux tous les jours, et pourtant aucun d’eux ne me connaît vraiment. » 
Avec des mots simples, Gary Turk s’adresse aux internautes en les regardant droit dans les yeux. Il scande ses vers sur un fond musical mélancolique et des séquences illustratives.
« Nous sommes une génération d’idiots : de téléphones intelligents et de gens bêtes »
Gary Turk invite ses contemporains à lever les yeux de leurs écrans, quitter le virtuel pour un retour à la vie réelle. Son message est simple et les formules percutantes. Un discours qui trouve paradoxalement un écho très favorable sur la toile, où sa vidéo collectionne le nombre de vue et les partages sur Facebook.
Voici quelques extraits traduits de son poème :
"Il y a un media qu’on appelle social mais il n’a de social que le nom
Lorsqu’on allume notre ordinateur c’est notre porte que l’on ferme
Toute cette technologie que nous avons n’est qu’une illusion

[…]quand tu seras en public et que tu commenceras à te sentir seul
Mets tes mains derrière la tête et range ton téléphone
Tu n’as pas besoin de regarder ton menu ou ta liste de contact
Parle juste à la personne à côté de toi et coexiste […]

Nous sommes entourés d’enfants qui depuis leur naissance
Nous ont regardés vivre comme des robots en pensant que c’est normal
Mais il semble pourtant peu probable de devenir un bon papa
Si tu ne peux pas amuser un enfant sans ton iPad.
Lorsque j’étais gamin, je n’étais jamais chez moi
Toujours avec des amis
Sur nos vélos on se baladait
Je portais des pantalons troués sur le genou
Nous construisions nos propres cabanes dans les arbres […]

Laisse derrière toi ces distractions
Lève ta tête (look up) et lâche ton téléphone
Eteins tous ces appareils
Arrête de regarder cette vidéo
Et vis la vie en vrai ! […]"

 




 

Vos commentaires