En ce moment
 

"NEED YOUR HELP": les étiquettes des vêtements SHEIN dissimulent-elles des "messages d’alerte" d’ouvriers chinois?

"NEED YOUR HELP": les étiquettes des vêtements SHEIN dissimulent-elles des "messages d’alerte" d’ouvriers chinois?
@RTL INFO
 
Shein, fast-fashion
 

C’est une drôle de découverte que notre lectrice Dimitra a faite en triant le linge de son fils. C'est via le bouton orange Alertez-nous qu'elle nous a interpellés: "J’avais vu sur TikTok beaucoup d’étiquettes de vêtements fabriqués et vendus par SHEIN (une boutique en ligne de fast-fashion chinoise, ndlr)", nous écrit-elle. "Mais en triant les maillots pour mon fils, j’ai découvert sur l’étiquette que c’était noté aussi !"
Le message en question dont Dimitra parle: "NEED YOUR HELP", écrit sur une étiquette et dissimulé parmi les consignes de lavage des vêtements. Selon Dimitra, cet appel à l’aide ne serait pas écrit sur toutes les étiquettes SHEIN du placard de son fils. Cette mère de famille s’interroge donc: est-ce un leurre ou une réalité? Les ouvriers qui confectionnent les habits de cette marque au succès considérable ont-ils vraiment jeté une bouteille à la mer sur quelques étiquettes au hasard? "J'ai connaissance vague que les personnes qui travaillent pour Shein ne sont pas respectées", nous précise-t-elle.

"Stoppez de commander" 

Dimitra n’est pas la seule à avoir remarquée "ce message d’alerte" sur les étiquettes de ses vêtements. Sur Twitter, entre autres, l’utilisateur « Mirak » diffusait en juin des photos de ces étiquettes en mettant en garde: "De nombreuses étiquettes sur des produits venant de SHEIN ont été gravées de messages d’alertes !! Stoppez de commander sur ce site de malheur !!". Cette publication a été retweetée plus de 15 000 fois.

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'twitter' pour afficher ce contenu.
Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'twitter' pour afficher ce contenu.

Informée de ce bad buzz, la marque SHEIN évoque une "mécompréhension" et a diffusé une réponse à ces interrogations sur son compte TikTok, pour mettre au clair cette "confusion".  

Dans une courte vidéo, SHEIN indique que cette note rappelle aux clients "d'aider à adoucir ce tissu en utilisant un adoucissant lors du premier lavage du vêtement". Le message "NEED YOUR HELP" serait donc uniquement une consigne pour le soin du vêtement. Il s’intègre en réalité dans cette phrase: "Due to the water saving technology, need your help washing with the soft detergent at the first time to make the goods softer"  soit "En raison de la technologie d’économie d’eau, nous avons besoin de votre aide pour laver avec le détergent doux la première fois pour rendre les marchandises plus douces" en Français.

La marque se dédouane donc d’un message d’alerte de ses ouvriers, rappelant que la production en Chine est soumise à "des règles strictes" interdisant tout "travail forcé".

Une vidéo TikTok a été intégrée à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'tiktok' pour afficher ce contenu.

En novembre 2021, l’ONG Public Eye publiait néanmoins un rapport sur les conditions de travail de SHEIN. "Des enquêtrices chinoises mandatées par Public Eye sont toutefois parvenues à visiter les usines de certains fournisseurs de Shein à Guangzhou, en Chine, où les conditions de travail violent la législation nationale", peut-on lire sur le site de l’ONH. Plus tard, dans le rapport, on détaille: "Les ouvriers et ouvrières, qui proviennent des provinces les plus pauvres du pays, travaillent onze à douze heures par jour, avec un seul jour de congé par mois – soit plus de 75 heures par semaine. De tels horaires sont non seulement contraires au code de conduite de Shein, mais aussi à la législation chinoise. En travaillant ainsi pour deux – sans contrat, sans rémunération des heures supplémentaires ou pour un salaire à la pièce – les employé·e·s peuvent gagner jusqu’à 10 000 yuans (1400 francs suisses) dans les bons mois."

De quoi continuer à interpeller les consommateurs...

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'twitter' pour afficher ce contenu.
Une vidéo TikTok a été intégrée à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'tiktok' pour afficher ce contenu.

 

Vos commentaires