En ce moment
 

Céline était un homme il y a 4 ans, elle est aujourd’hui candidate Miss Belgique

Céline était un homme il y a 4 ans, elle est aujourd’hui candidate Miss Belgique

Céline Van Den Bossche a changé de sexe il y a quatre ans. Elle participe aujourd’hui au concours de Miss Flandre Orientale et espère représenter sa province lors de la prochaine élection de Miss Belgique. Céline a raconté son histoire au quotidien flamand Het Laatste Nieuw.

Une jeune femme épanouie qui a décidé de s’inscrire au concours provincial de Miss Belgique. Comme il y en a tant d’autres… Sauf que le cas de Céline Van Den Bossche est un peu particulier : il y a quatre ans, elle était un jeune garçon, révèle-t-elle dans les colonnes du Het Laatste Nieuws. En effet, c’est à ses 18 ans que Céline a décidé de franchir le pas et de se libérer de ce qu’elle décrit comme un handicap à la naissance.


"Je suis née comme une fille dans un corps de garçon"

"Je ne suis pas homosexuel, je ne suis pas un homme dans la vie d’une femme, je ne suis pas un travesti. Je suis juste une femme qui est née avec un handicap", clarifie-t-elle. "Certaines personnes naissent avec neuf orteils, et bien moi je suis née comme une fille dans un corps de garçon. Est-ce moi qui ai choisi ? Est-ce un truc dingue qui s'est installé dans ma tête ? Non. C'est une maladie. Quelque chose que je ne voulais pas. Mais pour laquelle j'ai tenté de trouver la meilleure solution."


Une opération pour se libérer de son corps de garçon

La solution s’est concrétisée le 22 novembre 2011 avec une opération et deux semaines d’hospitalisation pour changer de sexe. Elle raconte ainsi cet épisode : "Je savais que cela allait prendre autant de temps. Mais il fallait que je tienne le coup si je voulais que tout se déroule parfaitement. Toute ma vie, j'étais enfermée dans un corps de garçon dans lequel je ne me sentais pas bien. Passer deux semaines à l'hôpital, c'était donc très bien."


"Pourquoi pas moi ?"

Aujourd’hui, Céline participe à l’élection de Miss Flandre Orientale, avec en ligne de mire le concours Miss Belgique. "Un jour, je me suis dit: 'Pourquoi pas moi?'", raconte-t-elle. "Je le fais surtout pour moi. Les gens pensent souvent que je suis très confiante mais ce n’est pas le cas. J’aimerais justement avoir plus de confiance.


Céline espère par ailleurs que son témoignage pourra aider d’autres jeunes qui connaissent les mêmes difficultés. "Si je peux aider une fille qui a le même problème que moi, ce sera déjà beaucoup. C'est pour elles que je fais ça."

Un poste Facebook a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.
Un poste Facebook a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.
Un poste Facebook a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.
Un poste Facebook a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.
Un poste Facebook a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.
Un poste Facebook a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.
Un poste Facebook a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.
Un poste Facebook a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

Vos commentaires