En ce moment
 

Cet athlète estonien est prêt à TOUT pour demander sa belle en mariage: pris de crampes après l'Ironman, il s'écroule par terre mais persévère (vidéo)

 
 

Dans une vidéo qui a refait surface, on voit l'athlète estonien Marti Alt faire sa demande en mariage à sa belle juste après avoir terminé l'Ironman l'année dernière. Mais c'était sans prévoir qu'après un tel effort, l'athlète serait pris de violentes crampes, qui l'ont littéralement fait s'écrouler sur le sol... Mais il en faut plus pour décourager Marti Alt de faire sa demande!

Une demande en mariage est un moment spécial. Beaucoup réfléchissent à rendre ce moment unique, comme cet athlète estonien, Marti Alt. L'année dernière, alors qu'il venait de terminer l'Ironman en Estonie, l'homme s'agenouille pour demander sa belle en mariage. Mais c'était sans compter sur les lourdes crampes qui l'ont violemment frappé... 

Sur une vidéo qui a refait surface, partagée par "Ironman Estonia" sur Instagram, on y voit l'athlète se mettre à genoux, puis s'écrouler au sol, pris par la douleur. Et alors qu'il grimace au sol, l'homme ne lâche pas la bague, et ne recule devant rien pour faire sa demande. Il se remet sur ses genoux, surmonte la crampe, et demande sa belle. Sa future femme dit "oui" alors que la foule les acclame en fond. 

"Aucune crampe à la jambe assez forte pour l'empêcher de faire sa demande en mariage. Il l'a fait !!”, est-il écrit en légende de la vidéo. Depuis sa publication il y a quelques jours, la vidéo cumule plus de 3,3 millions de vues.

Les internautes ont été émerveillé et ému de voir la persévérance de l'athlète : "C'est incroyable!", "Il était vraiment sérieux au sujet de cette demande en mariage", "Rien ne pouvait l'arrêter d'atteindre ses rêves""Si mon homme ne tombe pas amoureux de moi comme ça, je n'en veux pas", ou encore "Le meilleur", peut-on lire parmi les nombreux commentaires. 

Une image instagram a été intégrée à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'instagram' pour afficher ce contenu.


 

Vos commentaires