En ce moment
 

Coronavirus en Italie - Des masques de plongée transformés en respirateurs par une start-up: "Nous sommes vraiment heureux de pouvoir aider"

Coronavirus en Italie - Des masques de plongée transformés en respirateurs par une start-up:
CORONAVIRUS

Une entreprise italienne a reconverti des masques de plongée en respirateurs pour des patients atteints du coronavirus. Après que le prototype a été testé dans un hôpital, la protection civile de Brescia en a commandé 500 exemplaires.

C'est l'idée d'un ancien médecin, Renato Favero, de l’hôpital de Gardone Vol Trompia, dans la province de Brescia (particulièrement touchée par le Covid-19) : construire un masque respiratoire en adaptant un masque de snorkeling déjà dans le commerce. Pour la mettre en oeuvre, Renato Favero a contacté la start-up Isinnova, sécialisée dans l'impression 3D. Celle-ci a mis au point des valves pour connecter les masques de plongée aux tubes standard d'hôpital. Un prototype a été testé, puis la protection civile de Brescia a commandé 500 masques.

"Un produit pour aider dans des situations d'urgence"

“Nous fournissons les raccords gratuitement”, précise Alessandro Romaioli, ingénieur chez Isinnova, dans les colonnes de Corriere della Sera. "Il s’agit d’un produit modifié de façon artisanale pour aider dans des situations d’urgence, si possible il faut toujours privilégier les produits certifiés", prévient-il.

"J’ai perdu cinq kilos en huit jours"

Pour honorer la commande, les employés d'Isinnova mettent les bouchées doubles. Cristian Fracassi, fondateur de la société, confie : "Nous ne sommes pas habitués à travailler avec ces rythmes et cette pression. Je ne dors plus que quatre heures par nuit et j’ai perdu cinq kilos en huit jours… mais nous sommes vraiment heureux de pouvoir aider."

"Ne pas modifier le masque par soi même"

Cette initiative a fait beaucoup parler d'elle et suscité pas mal de questions. Decathlon, qui produit les masques de départ, "confirme avoir été contacté par nombre d'hôpitaux et d'institutions publiques", rapporte BFMTV. Si la marque est disposée à collaborer avec des centres de recherche pour cette utilisation détournée de ses masques, elle émet aussi ses précautions : "(Ce masque) n'a pas été conçu pour cet usage. Son usage initial demeure la pratique du snorkeling. L'enseigne recommande ainsi de ne pas modifier le masque par soi même; cela pourrait impacter son fonctionnement, notamment concernant les flux d’air".

> CORONAVIRUS BELGIQUE: consultez les dernières infos

> CORONAVIRUS SYMPTÔMES: voici les signes qui montrent que vous pourriez avoir le Covid-19

 

Vos commentaires