En ce moment
 

Dean, infirmier psychiatrique à la retraite, vit avec 12 poupées sexuelles: "Sarah a une place spéciale dans mon coeur" (vidéo)

Dean, infirmier psychiatrique à la retraite, vit avec 12 poupées sexuelles:
© Youtube

Un infirmier psychiatrique à la retraite a retrouvé une nouvelle vie grâce à l'une de ses passions les plus étranges : la photographie de poupées sexuelles. Dean Bevan, 59 ans, partage sa maison avec un harem de 12 poupées en plastique et têtes interchangeables, mélangeant régulièrement leur look en les maquillant et en les habillant avec sa collection de tenues. L'homme qui vit à Ipswich en Angleterre ne peut plus se passer de ses poupées.

La fascination pour ses sujets synthétiques a commencé il y a trois ans après avoir regardé Humans, un drame de science-fiction. "J'ai toujours été intéressé par la photographie. Sarah est mon premier sujet, c'est pour ça qu'elle a une place spéciale dans mon coeur", dit-il. "Je me vois comme un artiste. J'espère que les gens comprendront et verront que ce n'est pas bizarre", ajoute l'Anglais.

L’ancien infirmier en santé mentale précise qu’il n’a pas de relation physique avec toutes ses poupées, bien qu’il avoue qu’il aime beaucoup Sarah. Il partage parfois son lit avec elle. "J'aime beaucoup Sarah, ma première poupée. Ce n'est pas une personne, mais elle a ouvert la voie, elle m'a permis de faire les photos que je fais maintenant", avoue-t-il. "Je célèbre la beauté de la féminité", affirme Dean.

Une vidéo Youtube a été intégrée à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

Vos commentaires