En ce moment
 

Elle se rend à un contrôle d'alcoolémie pour obtenir un porte-clé BOB mais va vite le regretter

Elle se rend à un contrôle d'alcoolémie pour obtenir un porte-clé BOB mais va vite le regretter
 
 

La zone de police RIHO (Roulers-Izegem-Hooglede) a souhaité la bonne année aux internautes sur les réseaux sociaux, et en a profité pour raconter l’histoire insolite d’une conductrice.

"Imaginez ça. Depuis longtemps, un an ou plus, vous avez un souhait inassouvi. Vous voulez un porte-clé BOB", raconte la zone de police RIHO dans un post sur Facebook. "Régulièrement, vous roulez à la recherche d'un contrôle dans l’espoir de passer un test d'haleine. Mais entre-temps, la campagne BOB en est déjà à la moitié et le temps presse. Et à un certain moment, vous roulez dans le centre de Rumbeke et vous n’en croyez pas vos yeux. Là... Un contrôle d'alcool. La vie vous sourit à nouveau. Cette fois, ça va marcher. Et puis, cela se concrétise... Vous êtes mis sur le côté de la route. Vous faites cela en connaissance de cause car vous vous êtes entraîné dans votre tête à de nombreuses reprises. Vous garez votre véhicule derrière un combi."

Confiante, la conductrice souffle dans l’appareil. Le résultat indique effectivement qu’elle n’a rien bu et elle s’apprête à repartir gaiement avec son magnifique porte-clé BOB. Sauf que, malheureusement pour elle, le contrôle ne s’arrête pas là… "L’agent lui demande : 'Madame, avez-vous une assurance en ordre pour votre véhicule?' 'Euuu… non." La conductrice avait oublié que son assurance n’était plus en règle. Elle a donc dû laisser sa voiture sur le bas-côté de la chaussée et payer une amende. "Un grand bravo pour avoir conduit sans avoir bu", conclut la police. "C'est mieux que je le découvre maintenant qu'après avoir causé un accident", plaisante la conductrice dans les colonnes du Nieuwsblad.

Un poste Facebook a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'facebook' pour afficher ce contenu.
Un poste Facebook a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'facebook' pour afficher ce contenu.




 

Vos commentaires