En ce moment
 

Estelle est DÉFIGURÉE après une coloration pour cheveux: "Mon front a doublé de volume"

Estelle est DÉFIGURÉE après une coloration pour cheveux:

Estelle, 19 ans, a failli mourir à cause d’une coloration. Elle a confié sa mésaventure au Parisien pour mettre tout le monde en garde.

"Cela commence par des démangeaisons à l’arrière de la tête, puis ça a gonflé dans ma nuque", a confié Estelle, habitante du Val-de-Marne en France, au Parisien. La jeune femme de 19 ans a eu une horrible réaction après avoir utilisé un produit de coloration qu’elle a acheté en supermarché. Le produit en question contenait de la PPD, une substance très allergisante présente dans la plupart des teintures.

"Mon front avait vraiment doublé de volume, mes tempes également. J’ai aussi eu du mal à déglutir, les oreilles qui se bouchaient, la langue qui gonflait. On ne se dit pas qu’on va mourir d’une décoloration de cheveux, vraiment pas." Estelle a dévoilé des photos de sa mésaventure. Complètement défigurée, elle est méconnaissable sur les clichés.


"Le message n'est pas assez alarmant"

"Il est écrit sur la notice qu’il faut réaliser un test allergie 48h avant et qu’une allergie ignorée peut mettre notre vie en danger, mais à mon avis, c’est écrit bien trop petit. Le message n’est pas assez alarmiste, pas assez gros, pas assez voyant, ce qui fait qu’on n’y prête pas attention." Estelle avait bien fait le test, mais n’a attendu que 30 minutes, au lieu de 48h, avant de l’utiliser sur l’ensemble de ses cheveux. Elle souhaite donc alarmer les autres adeptes de la teinture, pour qu’ils ne fassent pas comme elle.

"Ce produit, la PPD, est extrêmement dangereux. Il ne devrait pas, à mon sens, être dans des cosmétiques et à la portée de tout le monde comme ça. Il faut faire le test qui est préconisé mais qu’on ignore trop souvent. Il faut que les laboratoires se penchent sur ce produit pour trouver une alternative, parce que ça ne peut pas exister à ce point-là dans des choses qui sont à la portée de tout le monde."

Estelle a fini aux urgences. Elle a été prise en charge par des infirmiers qui lui ont fait une perfusion aux corticoïdes et aux antihistaminiques. De retour chez elle, Estelle se sent toujours mal. Sa mère finit par l’emmener dans un autre hôpital car sa langue gonfle et la jeune femme est en train de s’étouffer. "Les médecins m’ont fait une piqûre d’adrénaline, m’ont gardée toute la nuit." Heureusement, Estelle s'en sort et son visage dégonfle totalement.

Vos commentaires