En ce moment
 

Inconsolable depuis le décès de sa mère, elle mange ses cendres avec sa dinde pour Noël: "Je ne peux pas m'arrêter"

Inconsolable depuis le décès de sa mère, elle mange ses cendres avec sa dinde pour Noël:
Capture d'écran du site Dailymail
 

Debra Parsons, une habitante de Folkestone en Angleterre, a littéralement "mangé" sa maman pour Noël, relate le Daily Mail. La femme de 41 ans, en deuil depuis mai dernier, souhaitait plus que tout au monde passer le réveillon auprès de sa mère décédée subitement. Elle a donc eu l'étrange idée de disperser les cendres de cette dernière sur son repas de fête, saupoudrant sa dinde et son pudding pour ce grand jour.

La mère de deux enfants a confié qu'elle avait déjà commencé à consommer ces cendres avant le repas de Noël : des petites cuillerées chaque jour pour mieux surmonter cette épreuve difficile. "Je ne sais pas ce qui m'a poussée à le faire la première fois, c'était juste une envie, je ne peux pas décrire ça. J'ai ouvert la boîte et j'ai léché mes doigts pour les tremper dans la poudre. Avant que je sache ce que je faisais, les cendres étaient dans ma bouche et le goût crayeux et salé était réconfortant", a détaillé Debra au Mirror.

Capture d
Capture d'écran du site Dailymail

Pour Noël, Debra a souhaité aller plus loin. "Je ne veux pas seulement manger les cendres sur mes doigts, j'aimerais que ma mère fasse partie de la fête cette année, alors elle sera sur mon dîner de Noël", a lancé la femme. Quelques jours avant le 25 décembre, Debra a confié au Mirror que plus les fêtes approchaient, plus l'envie de manger les cendres devenait forte. "C'est la seule chose qui me permet de passer mon premier Noël sans maman", a-t-elle déclaré. "Les gens peuvent penser que ce n'est pas très respectueux, mais je ne peux pas m'arrêter", a avoué la quarantenaire.

"Je vois cela comme une chose positive. Je lui permets d'être proche de moi et je l'implique également dans la journée de la famille. Je sens qu'elle vit à l'intérieur de moi. Si elle fait partie de moi, elle peut respirer à travers mon corps. Mon souffle est son souffle. Ce sera mon premier Noël sans elle et je veux qu'elle s'implique et c'est la seule façon qui me semble juste", a ajouté l'Anglaise.

"Ma mère et moi avions un lien très fort et un qui ne pouvait jamais être brisé, même par la mort", a-t-elle précisé.

Vos commentaires

Top Facebook

Vidéos

vidéos