En ce moment
 

Isabelle subit une greffe de sourcils à 1700 euros avec les cheveux de sa tête: mais son nouveau look a un inconvénient (photos)

Isabelle subit une greffe de sourcils à 1700 euros avec les cheveux de sa tête: mais son nouveau look a un inconvénient (photos)
© Image par Pexels de Pixabay
 
 

Isabelle, habitante de Tetbury en Angleterre, a subi une greffe de sourcils après s'être épilée à l'excès lorsqu'elle était adolescente, mais elle doit maintenant les couper tous les mois pour éviter qu'ils ne deviennent trop longs, relate le Mirror.

Elle avait l'habitude de passer 30 minutes chaque matin à dessiner ses sourcils. Elle voulait désespérément avoir des sourcils "épais et duveteux". Elle a décidé de passer sous le bistouri pour une greffe de sourcils.

Un poste Facebook a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'facebook' pour afficher ce contenu.

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'twitter' pour afficher ce contenu.


L'intervention a duré trois heures et a consisté à prélever des follicules individuels à l'arrière de la tête de la femme de 36 ans et à les insérer à la main dans les zones clairsemées de ses sourcils.

Se regarder dans le miroir après l'intervention a été un moment émouvant pour la responsable d'une marque de produits de beauté, qui a dit avoir fondu en larmes lorsqu'elle a vu pour la première fois ses sourcils bien fournis.

Un poste Facebook a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'facebook' pour afficher ce contenu.


Le nouveau look d'Isabelle a cependant un inconvénient. Elle doit se faire tailler les sourcils tous les mois, car les poils poussent aussi vite que ceux de sa tête.

"Ce qui est amusant, c'est que les poils continuent de pousser comme de vrais cheveux de tête. Ils ne s'arrêtent pas de pousser, ils peuvent devenir très longs si on ne les coupe pas. Chaque mois, je vais me faire couper les sourcils comme des cheveux par un ami parce que je ne veux pas faire quelque chose de mal."

Isabelle s'est fait opérer en Pologne, son pays d'origine, où elle a payé 1 700 euros au lieu des 5 800 euros qu'on lui avait proposés au Royaume-Uni, et a dit qu'elle faisait entièrement confiance à son médecin pour la forme et le style de ses sourcils.

La femme, originaire de Tetbury, dans les Cotswolds, a ajouté : "J'ai rêvé de sourcils touffus pendant si longtemps. J'ai épilé mes sourcils à l'excès quand j'étais adolescente, car la tendance était d'avoir des sourcils très fins. Je regardais une émission de télévision sur la chirurgie plastique aux États-Unis, je n'en avais jamais entendu parler avant cela. J'ai commencé à faire beaucoup de recherches sur Internet pour savoir combien ça coûtait, c'était super cher."

Un poste Facebook a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'facebook' pour afficher ce contenu.



"La procédure n'a pas été douloureuse, la seule chose qui m'a fait mal, c'est lorsqu'ils m'ont fait deux injections d'anesthésiant, une dans le cuir chevelu et les sourcils, c'est la seule douleur que j'ai ressentie. Quand je me suis regardée dans le miroir et que j'ai vu mes nouveaux sourcils pour la première fois, j'ai pleuré, j'étais tellement émue parce que je les avais attendus pendant si longtemps."

Après l'intervention, Isabelle n'a pas pu toucher ses sourcils pendant deux semaines. Elle a également dû faire confiance au processus...

"Pendant au moins deux semaines après la greffe, je ne pouvais pas dormir dessus, les laver ou les toucher, c'était très dur. Vous avez de minuscules cheveux là pour la première fois et deux mois après, ils tombent. Il a fallu quatre ou cinq mois pour qu'ils commencent à repousser de façon permanente et ils avaient complètement repoussé à huit mois. Vous avez deux ou trois mois sans rien et vous pensez que c'est raté, mais ce n'est pas le cas, le médecin m'a dit de ne pas paniquer."

Malgré la nécessité de tailler ses sourcils régulièrement, Isabelle dit être heureuse du résultat de l'intervention et affirme même que cela a "changé sa vie ", car elle ne se cache plus lorsqu'elle est photographiée. "Cela m'a définitivement donné plus d'assurance, car je ne prenais jamais de photos trop près de mon visage parce que j'ai toujours détesté mes sourcils. Je me cachais toujours, quand quelqu'un prenait une photo, je mettais ma main sur mes sourcils. J'ai l'air plus jeune, ma routine de maquillage est plus rapide le matin, ça a changé ma vie."


 

Vos commentaires