En ce moment
 

Les employés de cette entreprise américaine ont travaillé tout nus durant un mois

Les employés de cette entreprise américaine ont travaillé tout nus durant un mois
Sierra Hartman

La rédaction du "Bold Italic", un web-magazine, a décidé d'instaurer un code vestimentaire particulier durant le mois de mars. Le principe: tout le monde devait travailler tout nu.

Dans les entreprises, tout est testé pour que les employés soient les plus heureux et les plus productifs possible. À San Francisco, la rédaction du web-magazine The Bold Italic s'est rendu compte que beaucoup de rédacteurs travaillaient mieux quand ils étaient à la maison. Ils ont alors pensé que lorsqu'on bosse chez soi, on ne se donne parfois pas la peine d'enfiler un pantalon... D'où cette drôle d'idée: travailler tout nu.


Tout nu pendant un mois

Cette équipe n'est pas la première à penser à cette solution. Un psychologue de management, David Taylor, avait déjà encouragé les patrons à instaurer des "vendredis à poil" pour booster le moral des troupes. The Bold Italic a donc mis le concept en pratique... en allant plus loin. Ils ont instauré le port obligatoire de la tenue d'Adam et Ève pendant tout le mois de mars.

Sur le site du magazine, les employés expliquent comment ils ont vécu l'expérience. "Je sais bien qu'on est à San Francisco, un des endroits les plus ouverts et les plus accueillants pour tout ce qui tourne autour de la nudité, confie Jessica Saia. Mais ce serait mentir que de dire que cette expérience a immédiatement provoqué un enthousiasme débordant chez tout le monde. La réaction de la plupart des personnes à l'idée de se retrouver nus avec les collègues était plus qu'hésitante. Mais le lundi 2 mars, nous sommes tous venus au bureau un peu nerveux et curieux, c'était assez bizarre comme sentiment. Nous nous sommes dévêtus avec beaucoup d'hésitation, très lentement comme pour repousser le moment fatidique, avec des petits rires gênés."


"Notre productivité et notre créativité n'ont jamais été aussi fortes"

Mais cette gêne n'a pas duré longtemps. "En y repensant, j'estime que ça nous a pris un peu moins d'une heure pour qu'on arrête de se sentir gênés et bizarres. Le troisième jour, c'était assez incroyable, mais tout nous paraissait étonnamment normal. Un lien de confiance profond commençait à se former entre chacun. Et notre productivité et notre créativité n'ont jamais été aussi fortes."

Le seul point négatif? La facture de chauffage qui a légèrement augmenté au cours du mois. La rédaction conseille à tous les bureaux de tenter la même expérience!

Vos commentaires