En ce moment
 

Tiffany est accusée d’avoir transformé son accident de moto en séance photo pour Instagram: l’influenceuse réagit

Tiffany est accusée d’avoir transformé son accident de moto en séance photo pour Instagram: l’influenceuse réagit
© Instagram tifforelie

Une blogueuse lifestyle américaine s’est justifiée après avoir publié des photos de son accident de moto sur Instagram. Elle assure qu’il n’y a eu aucune mise en scène, ni sponsoring

BuzzFeed relate l’histoire de Tiffany Mitchell. L’influenceuse basée à Nashville répond aux critiques survenues après la publication de photos prises lors d’un accident de moto qu’elle a vécu. Dans des vidéos postées également sur Instagram, la jeune femme assure qu’elle n’utiliserait jamais un incident de sa vie personnelle pour faire une campagne de pub.


Une photo d'elle gisant sur le sol, à moitié consciente

La jeune femme a posté les photos critiquées il y a deux semaines après avoir eu un accident de moto. Secouée, la jeune femme s’en est sortie avec quelques blessures légères. Une amie photographe qui l’accompagnait a pris des photos "stylisées" d’elle gisant sur la route, alors qu’une autre personne lui vient en aide.


© Instagram tifforelie

En commentaires, de nombreuses personnes lui ont souhaité un prompt rétablissement. D’autres ont pointé avec étonnement le fait qu’elle ait partagé des photos professionnelles de son propre accident. "Je suis content que tu ailles bien, ça a dû être effrayant. Mais… Si mon amie continuait à me prendre en photo, alors que j’étais couché à demi-inconscient sur la route, je serais furieux. C’est un petit peu bizarre de les publier", a écrit un abonné. "Comment les gens peuvent-ils commenter cela comme si c’était normal ?", se demande un autre.


Pour l'influenceuse, il n'y avait aucune mauvaise intention

L’influenceuse s’est ensuite défendue, en expliquant que ses intentions étaient bonnes. Dans des vidéos, elle affirme que son amie prend tout le temps des clichés, "c’est sa façon à elle de tout documenter". Elle ajoute que la photographe ainsi que les autres personnes sont d’abord venues à son chevet. Elle raconte que sa copine n’a commencé à reprendre des photos que quand elle a été sûre que Tiffany était "hors de danger", à un moment où elle "se reposait".

Vos commentaires