En ce moment
 

Un Belge harcelé par des pizzas qu'il n'a jamais commandées: l'affaire sur le point d'être résolue

Un Belge harcelé par des pizzas qu'il n'a jamais commandées: l'affaire sur le point d'être résolue
Image d'illustration : PIXABAY
 
 

Les 9 ans de cauchemar de Jean, un habitant de Flandre, qui reçoit des pizzas par dizaines, sans les avoir commandées.

Jean Van Landeghem habite à Turhnout, en Flandre. Il y a quelques mois, il se confiait dans les colonnes du journal flamand "Het Laatste Nieuws" sur l'un de ses pires cauchemars: les livraisons de pizzas.

Cela fait 9 ans que l'homme reçoit quotidiennement la visite de livreurs de pizzas, alors même qu'il n'a effectué aucune commande. "Cela peut être en semaine comme le week-end et à n’importe quelle heure", révèlait Jean. "Des services de livraison de Turnhout, mais aussi des environs. Il est même déjà arrivé qu’on me livre une commande que je n’avais pas demandée à 2h du matin."

Cela pourrait prêter à sourire, mais Jean décrit un véritable calvaire : il n'en dort plus, et frémit à chaque fois qu'il entend une mobylette de livraison. 

Jean, contacté par les médias du monde entier

Nos collègues de "Het Laatste Nieuws" sont allés prendre des nouvelles de Jean Van Landeghem. Le monsieur les a accueillis avec un énorme sourire, très fier d'apprendre aux journalistes que les commandes de pizzas avaient cessé depuis 6 mois.

Après son apparition dans le journal, son histoire a fait le tour du monde. A défaut d'être harcelé par des pizzas, l'homme s'est retrouvé harcelé par des médias du monde entier. Des journalistes néerlandais, français, allemands et même américains l'ont contacté pour qu'il raconte son histoire. 

Je n'ai pas retrouvé la sérénité

Aujourd'hui, tout s'est calmé, mais Jean reste très troublé par cette histoire. "On dirait que l’auteur a pris peur avec tout le bruit que cela a fait, mais aussi parce que cela a attiré l’attention de la police", raconte Jean aux journalistes. "Malgré tout, je n’ai pas retrouvé la sérénité. Six mois sans rien et pourtant, à chaque mobylette qui passe, à chaque voiture qui s’arrête devant chez moi, je commence à trembler comme une feuille. Toujours autant. Heureusement, les livraisons sont désormais toujours pour les voisins de l’étage, moi: plus rien. Soit l’auteur a arrêté de commander en mon nom, soit les pizzerias ont toutes retenu mon nom et mon adresse et les ont mis sur liste noire."

Où en est l'affaire ?

La police a enquêté sur ces fameuses livraisons de pizzas, qui ont duré 9 longues années. La police a bien une idée de qui est l'auteur de ces actes. Selon elle, il s'agirait d'un couple d'amis de Jean, habitants de Herenthout. Le couple, lui aussi recevait des livraisons de pizzas intempestives, et c'est ce qui a mis la puce à l'oreille de la police.

La police a même saisi du matériel informatique chez le couple, dans le cadre de l'enquête. Les enquêteurs soupçonnent aussi les enfants du couple, qui auraient voulu faire une blague ou qui auraient commandé ces pizzas par mégarde, a plusieurs reprises.

Quoi qu'il en soit, Jean ne veut pas croire à cette hypothèse. "Je suis persuadé qu’eux n'ont rien à voir avec tout cela", avoue-t-il. "Ce sont mes amis depuis dix ans déjà ! Et qui se commanderait soi-même des pizzas sans en vouloir ?”




 

Vos commentaires