En ce moment
 

Une femme choquée: "Je viens de découvrir que je sors avec mon frère biologique depuis 6 ans"

Une femme choquée: "Je viens de découvrir que je sors avec mon frère biologique depuis 6 ans"
© adamkontor de Pixabay
 
 

Un couple qui a passé six années heureuses ensemble vit une épreuve difficile. "Je viens de découvrir que je sors avec mon frère biologique depuis 6 ans. Je l'ai découvert lorsque nous avons fait le test ADN pour connaître nos ancêtres et savoir ce que nous sommes exactement. J'en ai commandé deux pour nous, nous avons craché dans le tube et l'avons envoyé. Il a fallu un mois pour obtenir les résultats et j'étais impatiente de savoir ce que nous étions, mais avant même d'avoir pu le faire. J'ai vu qu'on était frères et soeurs", raconte une femme sur le forum Reddit "offmychest" sous le pseudonyme u/LetsSinWith, dont les propos ont été relayés par le Mirror. Elle a gardé l'anonymat et n'a pas précisé le pays dans lequel elle vit.

Mais lorsque les tests ADN, effectués dans l'espoir d'en savoir plus sur eux, ont révélé une vérité à laquelle ils ne s'attendaient pas, le couple s'est retrouvé face à un dilemme déchirant. Le bonheur des amoureux a été anéanti lorsqu'ils ont appris qu'ils étaient en fait frère et sœur. Ils l'ignoraient avant de débuter leur relation, car ils ont tous deux été adoptés à un très jeune âge.



"J'ai été choqué, c'est le moins qu'on puisse dire. Je viens seulement de découvrir cette information et je ne l'ai pas encore dit à mon petit ami. J'espère vraiment qu'ils ont fait une erreur, mais les choses commencent à prendre un sens pour moi maintenant."

Elle a expliqué : "J'ai 30 ans et mon frère en a 32. Je vais juste l'appeler mon petit ami pour la majorité du temps pendant que je tape ceci. Je me sens bizarre à ce sujet. J'ai été adoptée quand j'étais bébé, mais je n'ai pas su que j'étais adoptée avant d'être au lycée."

"Je ne me suis pas sentie trahie. J'aime mes parents et mes parents m'aiment. Qui se soucie de savoir s'ils ne sont pas mes vrais parents ? Mon petit ami a également été adopté et lorsque nous nous sommes rencontrés, c'est l'une des choses qui nous a rapprochés. Nous n'avons pas appris que nous étions adoptés avant le lycée et nous avons tous les deux eu la chance d'avoir de bonnes familles. Nous n'avons pas été ballottés de foyer d'accueil en foyer d'accueil", précise-t-elle.

Je le considère toujours comme l'amour de ma vie

"Notre relation était et est toujours excellente. Nous nous sommes compris très vite. Nous avons été rapidement attirés l'un par l'autre. Je n'avais jamais rencontré quelqu'un et ressenti une attirance et une familiarité immédiates comme ça. Maintenant, je sais que ce confort et cette familiarité sont dus au fait qu'il est mon frère. Pas mon demi-frère. C'est mon frère à part entière", raconte la femme.

"Nous avons fait tout ce qu'un couple qui est ensemble depuis 6 ans pourrait faire. Nous nous sommes dits que nous nous aimions, nous avons fait l'amour, nous avons célébré des anniversaires, nous avons rencontré nos familles respectives. Je suis heureuse que nous ayons convenu dès le début que nous ne voulions pas d'enfants et que cela ne se soit jamais produit. Je ne veux pas faire face aux risques pour la santé et avoir à élever un enfant et qu'il sache que ses parents sont frères et sœurs."

"On nous dit toujours 'vous vous ressemblez tellement' ou 'c'est la version masculine de vous'. Bien avant ce test, on nous a toujours comparés. Nous en avons toujours ri, mais j'ai passé la matinée à regarder des photos de nous ensemble et à réaliser que nous nous ressemblons vraiment beaucoup. Cela me fait peur et je ne sais pas ce que je dois faire. J'aime toujours mon petit ami/frère et nous sommes ensemble depuis six ans. Nous avons une maison ensemble et une vie confortable. J'espère que ce test est erroné et que je ferai bientôt un vrai test, mais je panique. Je le considère toujours comme l'amour de ma vie".

Dans une mise à jour ultérieure, elle a ajouté : "J'ai posté cela l'autre jour mais depuis, je lui ai montré les résultats et il a réalisé que nous sommes frères et sœurs. Il ne veut pas paniquer ou prendre de grandes décisions jusqu'à ce que nous ayons un vrai test quelque part. Mais je peux dire qu'il est paniqué et que c'était bizarre d'être dans le lit à côté de lui."

Le post est depuis devenu viral et a été partagé sur de nombreuses plateformes.


 

Vos commentaires