En ce moment
 

Victoria, 28 ans: "J'ai perdu la moitié de mon poids et j'ai pu porter la robe de mes rêves" (vidéo)

Victoria, 28 ans:
© Barcroft TV
 

Victoria Bowen vit à Red Cliffs, en Australie. Elle est fière de dévoiler le résultat de plusieurs mois d'effort. La femme de 28 ans confie que dés qu'elle est tombée enceinte de son premier enfant, elle a commencé à manger pour deux. "Certains jours, je mangeais une plaquette entière de chocolat après mon repas. J'ai juste continué à grossir", a détaillé l'Australienne. Après l'accouchement, elle n'a pas réussi à reprendre les habitudes alimentaires qu'elle avait avant sa grossesse. 

Elle ajoute qu'elle a pris encore plus de poids lorsqu'elle a donné naissance à son deuxième enfant. La mère de famille s'est sentie prise au piège dans un cycle infernal. Elle a commencé à perdre confiance en elle et à se sentir mal dans sa peau et dans ses vêtements. Elle s'est mise à manger de plus en plus.

Elle ne sortait plus et évitait les gens. "J'avais honte et j'étais embarrassée. Je refusais de sortir dîner avec mon mari", a détaillé la jeune femme. Victoria ne se pesait plus, car elle avait peur de voir le chiffre sur la balance. Un matin, l'Australienne a décidé de le faire malgré ses craintes. 

Mais lorsqu'elle a vu qu'elle avait atteint 120 kilos, elle a eu un choc. "J'ai pleuré quand j'ai vu ça. Je savais que j'avais un surpoids, mais j'ignorais que j'étais si loin", a expliqué Victoria. Elle a décidé de perdre du poids et s'est donnée comme motivation: la robe de ses rêves.

Elle a commencé à faire du sport et a adopté de bonnes habitudes alimentaires. Après plusieurs mois d'effort, Victoria a perdu 55 kilos, presque la moitié de son poids. Elle a fait retirer l'excédent de peau causé par sa perte de poids. Après son opération, elle a pu enfiler la tenue qu'elle aimait tant... "Même si vous pensez ne pas en être capable, vous l'êtes", a ajouté Victoria.

Une vidéo Youtube a été intégrée à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

 

Vos commentaires