En ce moment
 

"Ça a coûté le même prix que la maison de ma grand-mère": Robbie Williams abandonne ses traitements et assume sa calvitie

"Ça a coûté le même prix que la maison de ma grand-mère": Robbie Williams abandonne ses traitements et assume sa calvitie
©BELGA
 
 

Depuis plusieurs années, Robbie Williams, 48 ans, doit faire face à une importante chute de cheveux. En effet, comme 70% des hommes, Robbie Williams souffre d'alopécie. Un problème capillaire dont il a voulu se débarrasser avec plusieurs traitements, mais qu'aujourd'hui il assume pleinement. Dans une interview accordée à la BBC, l’artiste a expliqué: “Je ne veux plus prendre de médicaments, car ils me dépriment. Je vais simplement devoir accepter le Robbie Williams qui perd ses cheveux.

Il a déjà dans le passé envisagé une greffe, mais les médecins lui ont refusé. "Les médecins ne veulent pas que je subisse cette intervention, ils disent que mes cheveux sont devenus trop fins." Robbie Williams a donc dû se résoudre à tester plusieurs traitements pour ralentir la perte de ses cheveux, notamment une médication particulièrement onéreuse à base d’injections. “J’ai tenté ce traitement. Ça m’a coûté une fortune ce truc. Ça coûtait le même prix que la maison de ma grand-mère. Donc, ils m’ont prescrit ces injections et m’ont dit que dans cinq mois, mes cheveux repousseraient beaucoup plus épais. Mais rien ne s’est passé."

La perruque, une solution ?

Même si Robbie Williams a décidé de l'assumer, il reconnait que sa calvitie impacte tout de même sa santé mentale. Il envisage donc de porter une perruque. "Je pense me faire poser un postiche. Il y a de superbes perruques que vous pouvez obtenir facilement maintenant. Vous devez simplement vous raser tous les cheveux, puis vous les placez avec de la colle et ça tient pendant quelques semaines", a-t-il expliqué pendant son interview pour la BBC. Une option qu'il réserverait à la scène. “Je pourrais utiliser ces perruques pour mes tournées.” D’ailleurs, c'est à cause e la scène qu'il a eu un déclic. "Quand je suis sur scène et que je me retrouve en gros plan, je les regarde comme si je pensais toujours avoir 27 ans. Et puis je me tourne et je vois une version de moi [...] avec trois cous et il y a une lumière qui brille sur le dessus de ma tête qui me fait ressembler à un cul de bébé."


 

Vos commentaires