En ce moment
 

"Friends", une série homophobe, sexiste et grossophobe? La nouvelle génération le pense

 
 

Série culte pour toute une génération, "Friends" est découverte aujourd’hui par de nouveaux téléspectateurs puisque disponible sur Netflix. Ces derniers apportent un regard assez critique sur certains scénarios.

"Friends" ne passerait pas du tout auprès des millenials (ou Génération Y, les personnes nées entre 1981 et 2000). C’est ce qu’écrit The Independant. Le site va même plus loin, expliquant que ceux qui ont connu "Friends" dans les années 90 et qui profitent de son apparition sur Netflix pour la redécouvrir pensent la même chose, à savoir que le show est homophobe, sexiste et grossophobe.

"J’étais à l’université dans les années 1990 et j’avais tellement hâte de me refaire « Friends » sur Netflix durant le réveillon. Mais je suis d’accord, les blagues sur "Monica la grosse" et "Chandler le gay" ne passent pas aujourd’hui. Et Joey a-t-il toujours été si glauque ? Décevant", a tweeté une fan de la série.


Homophobie

Dans la série, Chandler a peur qu’on le prenne pour un homosexuel. Le personnage a également du mal à accepter le fait que son père soit devenu une femme.


Sexisme

Tout le monde se souvient du célèbre "Alors, ça roule ?" de Joey pour draguer les filles. L’acteur va-t-il trop loin en comparant ces deux passions : les femmes et la nourriture ? Pour The Independant, il ne considère les femmes que comme des objets et de futures conquêtes. Le personnage de Ross est aussi accusé de comportement sexiste envers Rachel lorsqu’il l’empêche de se concentrer sur sa carrière. Les spectateurs dénoncent aussi le fait que Rachel ait engagé un assistant uniquement dans le but de sortir avec lui.


Grossophobie

Monica, grosse et un peu bête à l’adolescence ? The Independant dénonce une grossophobie, affirmant que la série sous-entendait que Monica ne trouverait jamais l’amour si elle restait grosse. La façon dont elle apparait toujours en train de manger choque également.


Diversité

Les fans ont compté : seuls deux personnages non-blancs apparaissent dans les 236 épisodes des 10 saisons. Ce manque de diversité choque la nouvelle génération de spectateurs.

Vous partagez ce point de vue ?




 

Vos commentaires