En ce moment
 

"J’ai fait face à beaucoup de haine": les confidences de la chanteuse Cœur de Pirate sur sa relation avec une femme transgenre

© Capture d'écran Instagram @beatricepirate
 
 

A quelques jours de la sortie de son nouvel album "Impossible à aimer", la chanteuse canadienne Cœur de Pirate a accordé une interview à nos confrères de Métro. Elle s’est notamment confiée sur une histoire d’amour qu’elle a eue avec une femme transgenre il y a quelques années. "Ça a été vraiment très difficile à traverser pour moi, publiquement", a-t-elle dit.

Le 15 octobre prochain, Béatrice Martin – plus connue sous le pseudonyme Cœur de Pirate – sortira un nouvel album intitulé "Impossible à aimer". Comme ça a été le cas pour ses autres morceaux, la chanteuse reprend ses thématiques de prédilection, à savoir l’amour, la rupture et l’acceptation. L’album comporte onze titres mais c’est le septième, "Dans l’obscurité", qui a retenu l’attention de nos confrères de Métro.

Dans une interview accordée au quotidien gratuit, l’auteure-compositrice-interprète s’est confiée sur le message qu’elle a voulu faire passer derrière ce titre : "J’ai eu une relation avec une femme transgenre, il y a quelques années. Ça a été vraiment très difficile à traverser pour moi, publiquement. Moi j’étais dans une bulle d’amour. J’étais en couple avec quelqu’un et tout me semblait OK. Mais j’ai fait face à beaucoup de haine de la part de pas mal de gens. Ça m’avait vraiment marquée. Et je pense que c’est quelque chose auquel les gens de la communauté queer sont quotidiennement confrontés. C’est pour ça que c’est important de s’affirmer. Et j’avais besoin d’en parler en chanson, ce que je n’avais pas encore fait", a-t-elle déclaré à Métro.

Cœur de Pirate devait en effet se marier en 2016 avec le père de sa fille Alex Peyrat. Elle a finalement décidé de tout plaquer pour vivre son histoire d’amour avec la musicienne américaine Laura Jane Grace. Confrontée à de nombreux messages négatifs, la relation n’aura finalement duré que quelques semaines.


 




 

Vos commentaires